Affaires, Afrique Australe, Angola

Angola: les petites et micro entreprises dominent le secteur industriel du pays

TomatoeQuatre-vingt-dix-sept pour cent des entreprises sur 7.410 unités industrielles existantes dans le pays sont des petites et micro entreprises, a annoncé mardi, à Luanda, le consultant du ministère de l’Industrie, António Barbio.

Présentant le rapport d’enquête du tissu industriel national (2013 et 2014), lors de la première réunion méthodologique du Ministère de l’Industrie, ouverte le même jour, à Luanda, le responsable a souligné que les trois pour cent restants étaient de grandes entreprises et 91 entreprises moyennes, qui, dans leur majorité, sont basées dans les provinces de Luanda et Benguela.

Selon lui, le secteur industriel du pays a 7.410 unités industrielles avec une incidence plus élevée pour les provinces de Luanda, Benguela et Uige, où 84 pour cent sont en préparation, deux pour cent demi-paralysées et 14 pour cent complètement paralysées.

António Barbio a dit qu’au cours des trois dernières années (2012-2014), les investissements dans l’industrie manufacturière angolaise avaient une plus grande expression dans les sous-secteurs de l’alimentation et des industries métallurgiques de base et des produits métalliques.Le consultant a souligné que les produits avec un grand volume de production en 2014 étaient celles des boissons non alcoolisées, de la bière et de l’eau, du ciment, des produits de ciment, briques, peinture, récipients en verre, produits en plastique et des tôles métalliques.

António Barbio a ajouté que les unités industrielles enregistrées employaient quatre-vingt-quinze mille 390 travailleurs, dont 93, 7 pour cent de nationalité angolaise, soit une croissance de 11,3 pour cent entre 2013 et 2014.

Il a affirmé que la moitié de la population active dans l’industrie n’étaient pas qualifiées (52 pour cent) et que (3) étaient des cadres supérieurs.

Le consultant a expliqué qu’il s’agissait du premier rapport complet sur les activités industrielles en Angola qui vise à connaître le tissu industriel angolais dans tout le pays.

Cette étude du tissu industriel est le nouveau élément de base et fondateur du système intégré d’information du ministère de l’Industrie (SIMIND), que le secteur a en cours et visant à assurer la gestion et la mise à jour des informations sur le secteur industriel angolais.Ce recensement montre que sur les 7.410 unités industrielles à la fin de 2014, au moins 84 pour cent étaient actives, 63 pour cent n’avaient pas la nature juridique, 20,4 étaient des société par quota et 10, 2 pour cent étaient des entreprises individuelles.

En ce qui concerne l’accès, le prélèvement du tissu industriel national (2013 et 2014) démontre que 42 pour cent des unités étaient servies par des routes pavées, 30, 8 pour cent connectées au réseau électrique public, 12% au réseau public d’eau et seulement sept pour cent disposaient du système d’égout public.

L’enquête montre également que la plupart des unités industrielles (83 pour cent) n’a pas permis industrielle.

Source:fr.allafrica.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *