A la Une, Afrique Centrale, Gabon, Pays

Football: le Gabon rend à hommage Brou Apanga

moiseBrou Apanga Moïse, joueur ivoiro-gabonais décédé le 26 avril en plein entraînement quittera sa terre d’accueil du Gabon pour sa terre natale, la Côte d’Ivoire.

Avant cet ultime voyage, le Gabon, pays dont il a la nationalité et qui a abrité ses dernières années de carrière, compte lui rendre un hommage appuyé et mérité. Mercredi, la ministre gabonaise des Sports et des Loisirs, Nicole Assélé a dressé les actions qui seront menées dans ce cadre.

Vendredi 12 mai, le stade de Nzeng Ayong prêtera son cadre aux obsèques officielles en l’honneur de l’ancien défenseur international et sociétaire du FC 105. Il sera notamment question de dépôt de gerbes de fleurs et d’une rencontre de football entre les anciens coéquipiers des vestiaires des panthères de l’illustre disparu.

Même si cette éventualité n’est pas encore confirmée, il est fort probable que l’ancien joueur de Brest, en France, soit décoré, a souligné la ministre. Puis, s’en suivra le rapatriement de la dépouille du joueur vers Abidjan, la capitale ivoirienne, où vit une partie de la famille du joueur.

Les derniers moments du joueurs racontés par son coach

Le décès de Brou Apanga Moïse a créé une onde de choc au Gabon et au-delà. Une disparition d’autant plus insupportable que le joueur n’avait manifesté aucun mal.

Selon Jean-Baptiste Mackaya, son coach du FC 105, le jour fatidique, il était arrivé comme toujours pour l’entraînement. C’est au bout de la 10e minute avant la fin de séance, que tout a basculé.

“Moïse Brou Apanga est subitement tombé. Il était seul. On n’a pas réalisé ce qui se passait sur-le-champ. Il est resté sur la pelouse, et le ballon circulait toujours. C’est juste après que le ballon soit sorti que des joueurs se sont rapprochés de lui. Il s’est redressé et a dit quelques mots aux joueurs qui étaient à côté de lui. Ensuite, il est retombé. C’est là où tout le monde a couru autour de lui pour en savoir plus”, raconte le coach au site Gaboneco.com.

“Quand nous étions au CHU d’Owendo, les beaux-parents de Brou nous ont fait savoir que la veille, il n’avait pas dormi, car sa femme, en état de grossesse, avait beaucoup saigné. S’il m’avait demandé un repos le jour de l’entraînement, je le lui aurais accordé. Hélas !”, a-t-il ajouté, dépité.

Ancien joueur du Racing Club d’Abobo à Abidjan, Brou Apanga a tenté quelques aventures en Roumanie, en Italie et en Guinée équatoriale. Sociétaire du Stade brestois en Ligue 2 dès 2008, il retourne en 2010 au Gabon où il joue avec Manga Sport. Ses dernières années, il était engagé avec le FC 105, un club qu’il a côtoyé entre 2006 et 2008.

Source:fr.africanews.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *