A la Une, Afrique Centrale, Afrique de l’Ouest, Algérie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Maghreb, Sports

Prix Marc-Vivien Foé 2017: Moukandjo dans le trio final

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 85

Qui succèdera au Marocain Sofiane Boufal, lauréat du Prix Marc-Vivien Foé 2016 décerné par RFI et France 24 au meilleur joueur africain de Ligue 1 de la saison ? Des 13 finalistes de la compétition, dont l’identité a été dévoilée au début du mois d’avril, il n’en reste que trois : le Camerounais Benjamin Moukandjo (FC Lorient), l’Algérien Ryad Boudebouz (Algérie) et l’Ivoirien Jean Michaël Seri (OGC Nice). L’occasion pour France24.com de revenir en quelques mots sur l’excellente saison des trois joueurs qui composeront le podium de cette édition 2017.

• Benjamin Moukandjo (28 ans – Cameroun – FC Lorient)

Dire que la saison de Benjamin Moukandjo a été mouvementée est un euphémisme. Malgré le catastrophique début d’exercice du FC Lorient (6 points pris lors des 7 premières journées et une place de relégable au printemps), il a maintenu à flots les siens par son efficacité devant le but. Capitaine du Cameroun vainqueur de la CAN-2017 à la surprise générale, il a ensuite connu un gros coup de mou au retour du Gabon, avant de retrouver des couleurs depuis début mars. Et sous son impulsion (13 buts en championnat), les Merlus ont même réussi à quitter la zone rouge de Ligue 1.

• Ryad Boudebouz (27 ans – Algérie – Montpellier)

Débarqué dans l’Hérault l’été dernier, Ryad Boudebouz connaît une saison faste. À l’exception d’une blessure au genou, à la mi-décembre, qui lui a coûté sa place avec les Fennecs au Gabon pour la CAN-2017, l’Algérien a réalisé une saison en tous points convaincante. Métronome de Montpellier dans l’entrejeu, c’est sans aucun doute grâce à lui que le club de Louis Nicollin a quasiment assuré son maintien à trois journées de la fin du championnat. Onze buts et huit passes décisives : les statistiques d’un potentiel vainqueur du trophée.

• Jean Michaël Seri (25 ans – Côte d’Ivoire – OGC Nice)

Difficile de ne pas récompenser l’explosion au plus haut niveau de l’Ivoirien Jean Michaël Seri. Titulaire indéboulonnable du Gym depuis le début de la saison, le milieu de terrain revendique un bilan comptable impressionnant avec six buts marqués et dix passes décisives et aspire désormais à rejoindre les grosses écuries européennes. Mais pour l’heure, c’est avec Nice qu’il peut rêver à la Ligue des champions, puisque le club est déjà assuré de disputer, au minimum, le tour préliminaire de la C1 la saison prochaine.

Source: press-sport.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *