A la Une, Afrique de l’Ouest, Pays

Après Ebola, l’Afrique de l’Ouest se prépare à faire face à d’autres épidémies

medocUn atelier de renforcement des capacités des équipes nationales d’intervention rapide des pays de la région ouest-africaine, face aux épidémies s’est ouvert, lundi à Abidjan, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

A l’ouverture des travaux, le Directeur de l’Institut national d’hygiène publique de Côte d’Ivoire, Pr Joseph Vroh Benié Bi a souligné que, «tirant les leçons de la dernière épidémie de la maladie à virus Ebola, le gouvernement ivoirien s’est inscrit résolument dans le renforcement des capacités de son système de santé afin de faire face à toute menace et urgence sanitaire».

«Cette formation de qualité est une opportunité pour davantage renforcer leurs capacités d’intervention», a souligné le Directeur de l’INHP, invitant les participants, «à prendre une part active aux travaux de cet atelier, à être assidus et attentifs afin de capitaliser le maximum de connaissances pour le profit de nos communautés».

Des épidémiologistes, des cliniciens, des spécialistes de laboratoires et des communicateurs participent à cet atelier qui vise le renforcement de l’aptitude et des connaissances des équipes d’intervention rapide dans six pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afriques de l’Ouest africaine (CEDEAO). Les travaux s’achèvent vendredi.

Ce projet a été mis en place par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et la CEDEAO à travers l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) à la suite de l’épidémie de la maladie à Virus Ebola qui a sévi dans cette région entre 2014 et 2016.

Les autorités se préparent ainsi à faire face à la persistance de plusieurs autres maladies enregistrées ces derniers temps. Il s’agit notamment de la fière de la vallée Rift, de la méningite et de la Dengue.

Démarrée en mars 2014 en Guinée (où elle a causé plus de 2 500 morts), l’épidémie a rapidement touché le Liberia (4 800 morts) et la Sierra Leone (3 950 morts). Quelques pays voisins ont été touchés mais ont rapidement contrôlé la situation, comme le Mali (6 morts) et le Nigeria (8 morts).

Source:news.alome.com

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *