A la Une, Afrique Centrale, Cameroun, Pays

Hub Africa 2017: une camerounaise lauréate du trophée de l’année

serviettes

Le Cameroun est à l’honneur lors de sa participation au forum des start-ups africaines lors de la cinquième édition de Hub Africa. Dénommée Kmerpad, la société d’Olivia Mvondo est récompensée par le trophée de l’année de ce forum dédié aux meilleures jeunes pousses du continent.

Les serviettes FAM, une création de Kmerpad

6 finalistes provenant de divers pays africains se sont disputé les principaux trophées lors de l’édition 2017 du forum Hub Africa au Maroc. Si le prix de la meilleure start-up est revenu au Sénégalais Paps pour ses prestations de livraison géolocalisée à la demande, la Camerounaise Kmerpad se retrouve à la troisième place en raflant le trophée de l’année 2017. Cette start-up qui œuvre dans l’éducation des femmes camerounaises en matière d’hygiène menstruelle s’est illustrée pour ses produits dénommés « kits FAM », des serviettes hygiéniques en coton lavables et très économiques.Créée en 2011 par la Camerounaise Olivia Mvondo, Kmerpad produit et distribue des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables. Comme dans de nombreux pays du continent, le besoin de créer ce type de produit s’est également fait ressentir au Cameroun, car les femmes sont encore nombreuses à ne pas en faire usage. Les serviettes hygiéniques lavables fabriquées et distribuées par Kmerpad sont ainsi aisément utilisables gr’ce à leur présentation sous forme de kit.

L’innovation camerounaise bien représentée lors du Hub Africa

Hub Africa est l’une des principales plateformes de crowdfunding vouée à appuyer les financements des projets présentés par les nouvelles entreprises sur le continent. Chaque année, de nombreux entrepreneurs africains se retrouvent lors de l’événement pour exposer leurs idées sous les projecteurs. Cette année, l’innovation camerounaise a été au-devant de la scène lors du Hub Africa. Outre Kmerpad, deux projets portant le nom de Cameroun Agro Business et PEK Baby Nutrition ont ravi l’assistance. Si le premier se consacre à transformer le cacao en caramel sucré, le second opère dans la fabrication de nourriture pour bébé à partir de produits camerounais.

Source: camerpost.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *