A la Une, Afrique de l’Ouest, Nigéria, Pays

Nigeria: des filles de Chibok retournent à l’école

filles bokoLa réintégration des lycéennes de Chibok, anciennes captives de la secte islamiste Boko Haram se poursuit au Nigeria. La présidence nigériane a annoncé ce jeudi que bon nombre d’entre elles retourneront à l‘école dès septembre.

Il s’agit exactement de 24 filles, libérées en octobre 2016 des mains du groupe islamiste. Elles incluent notamment 23 filles dont la libération a pu se faire sur intervention de la Croix-Rouge en partenariat avec le gouvernement nigérian, et de trois autres filles qui ont réussi à s‘échapper ou à se faire sauver.

“Le gouvernement prépare les filles à retourner à l‘école en septembre de cette année parce qu’elles ont perdu trop d’années académiques”, a déclaré Garba Shehu, porte-parole de la présidence.

Quant aux 82 filles libérées ce week-end, elles poursuivront leur traitement médical et psychologique avant de reprendre le chemin des classes, a-t-il ajouté.

Samedi, 82 filles ont été libérées en échange de membres emprisonnés du groupe djihadiste qui a tué 15 000 personnes depuis 2009 dans une insurrection visant à installer un califat islamique dans le nord-est du Nigeria.

Aisha Jummai Alhassan, ministre des Affaires féminines, a déclaré aux journalistes, jeudi, que les photos des filles ont été envoyées à des familles à Chibok pour leur identification.

D’autres captives, cependant, avaient refusé d‘être libérées avec les 82 autres. Selon le médiateur et l’avocat Zannah Mustapha, il est fort probable qu’elles aient été radicalisées par les djihadistes. Ou alors, elles peuvent avoir peur, honte ou se sentent peut-être trop puissantes pour revenir à leur ancienne vie.

Source:fr.africanews.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *