A la Une, Cameroun, Rwanda

BBC Afrique: Remy, une voix partie d’ici

Remy-Nsambimana-BBCA 25 ans, le journaliste rwandais parti du Cameroun en 2015, fait sensation sur le média anglais.

Les mercredis (10h02 GMT) et vendredi (18H30 Gmt) il valorise le continent noir sur la radio BBC Afrique. A travers cette émission, il présente de jeunes entrepreneurs africains, met en exergue leur génie. De quoi lui suggérer des projets : « Créer des startups ou PME qui proposent des solutions simples aux problèmes socio-économiques ». Qui mieux qu’un génie pour parler d’un autre. « Génie » ! C’est ainsi que des amis de Remy Nsabimana, rencontrés par CT l’on défini. A 25 ans, le journaliste rwandais qui a quitté le Cameroun il y a deux ans est de ces jeunes talents dont l’Afrique parle fièrement. Un rêve en couleur qui, quelques années avant, avait tout d’un tourment.

C’est à Cyangugu (Ouest du Rwanda) que Remy, comme ses auditeurs l’appellent, voit le jour en 1992. Sauf que deux ans plus tard, le génocide qui a frappé son pays imposera lui l’exil familial pour le Zaïre en fin Avril 1994. Des souvenirs de ces moments-là demeurent gravés dans sa mémoire jusqu’aujourd’hui. « Nous avons parcouru une bonne partie du pays dans les forêts. Nous ne savions pas où nous allions. Et connaître les villes où nous étions, je l’avoue, n’était pas notre priorité. Ensuite, on a été à Pokola au Nord du Congo Brazzaville, avant d’arriver à Yaoundé », se souvient-il le regard plongé dans le vide.

C’est en fait en 2003 qu’il est arrivé au Cameroun. Ici, il obtiendra son baccalauréat A4 espagnol (lycée de Nkolbisson, 2009), puis entrera à l’Ecole supérieur des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic). Alors qu’il prépare sa licence en journalisme, il débute un stage à la télévision VoxAfrica en 2014. Son diplôme décroché, il y signera un CDI. Aujourd’hui, à la BBC il officie comme “Multimédia Broadcast Journalist” (Mbj). Reporter en radio, il a interviewé le président Ali Bongo, présente des grandes éditions de journaux (BBC matin, BBC midi et BBC soir). Il officie également à la télé et sur les platesformes digitales de la chaine. Des souvenirs des Camerounais, il en a plein. Comme il le dit si bien, « J’ai été marqué par leur humanisme, leur générosité, leur fraternité. C’est un peuple au grand coeur. Personnellement, je me sens plus que redevable à ce pays et à ses habitants. Je peux dire que je suis un pur produit made in Cameroon ».
Source: camernews.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *