A la Une, Afrique Centrale, Cameroun, Pays

Z-Tra: la poupée verte de la musique urbaine (vidéo)

ztraDes cheveux verts, une dégaine de gamine et un nom peu commun. Voilà comment s’identifie la jeune artiste camerounaise du moment « Z-Tra ».

Il a suffi d’une campagne publicitaire et du slogan : « Eto’o peut », transformé en « Z-Tra peut », pour qu’elle se démarque et gagne du terrain. Un single qui permet à celle-ci d’imposer son style musical.

Au travers de ce morceau, Z-Tra alias « la poupée verte » exprime l’espoir, l’audace, la confiance en soi.

Elle s’adresse aux jeunes qui veulent baisser les bras face aux difficultés de la vie. Elle met aussi un accent sur les jeunes femmes qui aujourd’hui aiment la vie facile. Elle les exhorte au travail.

Tout ceci dans un mélange de bitkutsi, des sonorités Afropop avec une teinture de l’Afrotrap. Le résultat est assez original.

De son vrai nom Unisse Nguekeuh, la jeune artiste est à l’origine une amoureuse de la musique Dance Hall.

C’est donc à ces rythmes qu’elle a sorti ces singles « Booboombay », ensuite « Tamzaku » qui veut dire (l’heure est arrivée).

Elle parle ici de la violence faite aux femmes et encourage les victimes à parler, à ne plus se renfermer.

Par la suite, elle revient avec « C’Komment ». Un morceau qui pour certains est un texte grossier et vulgaire malgré le message fort de cette chanson.

Celui de lancer un signal d’alerte aux jeunes femmes : arrêtez la vie de débauche.

Dégustez son clip « C’Komment » ci-dessous!!!

Source: cameroon-tribune.cm

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *