A la Une, Afrique de l’Ouest, Nigéria, Pays

Le Nigeria veut valoriser ses déchets

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 90

Le géant de la démographie africaine, le Nigeria, a trouvé le moyen de se débarrasser de ses nombreux déchets. Mieux, d’en faire œuvre utile.

Accompagné dans cette démarche de son partenaire italien Management environnement finance (MEFIN Srl), le Nigeria va ouvrir une usine de traitement et de transformation de déchets à Calabar, dans l‘État de Cross River.

Dans le détail, c’est le groupe italien qui financera la totalité des 40 millions d’euros nécessaires à la réalisation du projet. Le Nigeria, lui, se contentera de mettre à disposition de son partenaire les 100 hectares de terrain qui abritera l’usine de recyclage, comme l’a soumis l’entreprise italienne.

À terme, l’usine ambitionne de traiter 500 000 tonnes de déchets solides municipaux dans tout l‘État de Cross River. Ce qui permettra d’ouvrir quelque 2 200 emplois directs et indirects.

“Le projet permettra de créer 700 emplois directs de l’étape de collecte des déchets jusqu’à celle de transformation de ces derniers en énergie, ainsi que 1500 emplois indirects, via les activités commerciales associées aux activités de l’usine”, a dit Chinedu Okpalama, chef de délégation de la compagnie italienne.

Une aubaine pour les autorités nigérianes qui ont bien du mal à se débarrasser des déchets qui s’amoncellent dans plusieurs États du pays. Alors si en plus, le traitement des déchets peut offrir des emplois, c’est du pain béni pour le Nigeria qui tente de surmonter la crise économique.

Source:fr.africanews.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *