A la Une, Afrique Centrale, Afrique de l’Ouest, Maghreb, Pays

Economie: la déclaration d’Africa Banking Forum 2017

bank forumLes 15 et 16 Mai 2017 s’est tenue à Dakar la 9ème édition annuelle de Africa Banking Forum (ABF). Dans une même volonté, se sont réunis 300 professionnels et experts du secteur bancaire en provenance de 25 pays. L’objectif partagé par ces participants est celui d’un échange d’expériences entre les différents pays africains en matière de promotion de l’activité bancaire dans un esprit de coopération Sud-Sud.

Des discussions et échanges qui ont animé la conférence pendant ces deux jours, sont ressortis un certain nombre de conclusions et recommandations visant à renforcer la collaboration et l’échange d’expériences pour améliorer la gouvernance bancaire et renforcer l’implication des banques dans le financement des économies. Ces conclusions constituent la Déclaration d’Africa Banking Forum 2017.

Préambule

Le secteur bancaire est un acteur névralgique dans le financement de la croissance. Il a devant lui un énorme potentiel de développement, eu égard à un faible taux de bancarisation, et une micro finance active.

La banque africaine cherche son modèle idéal, à un moment où la banque dans le monde est à la recherche d’un nouveau modèle. Chaque année, des milliers d’agences sont fermées et remplacées par des automates. Même si en Afrique cette tendance est embryonnaire, voire inexistante, cet effet d’ubérisation guète le continent.

La règlementation du secteur n’avançant pas au même rythme que la technologie, la région accuse du retard sur des chantiers prioritaires comme la signature électronique, la banque virtuelle, la crypto-monnaie…

Du nouveau modèle bancaire africain de demain dépendra la capacité des pays de la région à croiser leurs stratégies et échanger les expériences.

Organisé par i-conférences, Africa Banking Forum est devenu, au fil des années, un véritable hub d’expertise au service de l’écosystème bancaire et des autorités de règlementation.

La communauté réunie depuis 2008 autour de ce Forum est disposée à apporter sa contribution et son éclairage quant aux réflexions à mener afin d’accompagner cette dynamique. C’est ainsi que le comité scientifique d’Africa Banking Forum appelle les Gouvernements, les Banques Centrales et les Banques Commerciales de la région à:

Article 1

S’unir pour relever l’ensemble des défis du secteur; et ce, afin de faciliter la mise en place d’instruments et de moyens pour une meilleure intégration bancaire régionale.

Article 2

Favoriser une législation bancaire qui, tout en s’inspirant des normes internationales de protection des épargnants, tiendrait compte des réalités économiques et sociales des pays africains en favorisant le financement du développement.

Article 3

Favoriser l’émergence d’approches novatrices pour améliorer l’inclusion financière et la bancarisation.

Article 4

Favoriser la création d’un groupe de réflexions à l’initiative des Banques Centrales qui réunirait les banques pour assurer la gouvernance numérique et mieux encadrer la concurrence virtuelle dans le domaine de la banque et émanant des innovations technologiques.

Article 5

Organiser une réunion annuelle au niveau des Directions Générales des banques de la région afin d’échanger sur les meilleures pratiques, et qui pourrait se tenir en marge d’Africa Banking Forum.

La Déclaration d’Africa Banking Forum 2017 découle d’une réflexion suite à l’organisation de 9 éditions de ce Forum bancaire régional, et qui ont réuni près de 3.000 experts africains publics et privés.

Elle est rédigée par le Comité Scientifique d‘Africa Banking Forum 2017 et sera transmise aux Banques Centrales africaines, aux Ministères de Finances ainsi qu’à l’Union Africaine.

Source:news.adakar.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *