Non classé

Festival de Cannes: 5 moments mémorables pour les femmes afroascendants (vidéo)

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v80), default quality

Peu représentées, les femmes noires ont pourtant à leur manière marqué le Festival de Cannes. La preuve avec ce top 5 à l’occasion de la 70e cérémonie inaugurée hier.

Le Festival de Cannes c’est la palme d’or, le tapis rouge et les nombreuses stars présentes sur la Croisette.. Mais c’est aussi des moments marquants qui font de cette cérémonie ce qu’elle est depuis 70 ans !

Quand Sarah Maldoror est devenue une figure de proue du cinéma africain

Sarah Maldoror (1938) se sent guadeloupéenne, angolaise et française. Formée au cinéma VGIK à Moscou, elle est passionnée de cultures noires et a participé à la création de la première troupe noire à Paris, « Les griots ». Son premier documentaire Monagambé (1969) sur les tortures en Algérie lui vaut une sélection à la Quinzaine des Réalisateurs en 1971.
Quand Safi Faye a ouvert la porte aux autres femmes avec ses films

Née en 1943 à Dakar, elle a étudié le cinéma à l’École Louis Lumière à Paris. En 1979, son film Fad’jal est nommé dans la catégorie « Un Certain Regard » lors de la 32ème édition du Festival de Cannes. Safi Faye devient alors la première  femme cinéaste à représenter le Sénégal dans cette catégorie. Quelques années plus tard son projet Mossane devient un film universel. Accueilli en sélection officielle à Cannes en 1996, il raconte l’émancipation et de courage d’une belle adolescente promise à un homme… qu’elle n’aime pas.

Quand Naomi Campbell a voulu organiser un défilé humanitaire

En 2011, l’ancien top model annonçait via son association Fashion For Relief un défilé de charité au profit du Japon suite au tremblement de terre. En partenariat avec Vogue Italie, la panthère noire se mobilisait pour les plus démunis comme elle l’avait fait pour Haïti à Londres. Regardez Naomi Campbell et Franca Sozzani (ancienne rédactrice en chef de Vogue Italie) sous les projecteurs pour la promotion du défilé.

Quand Bandes de filles de Céline Sciamma nous a fait rêver

Un film au casting 100% noir et féminin qui a fait l’ouverture de la Quinzaine des réalisateurs en 2014. L’histoire de l’adolescente Marième, emprisonnée dans ses codes culturels mais libérée par la rencontre de trois filles, a révélé Karidja Touré (qui prépare un nouveau film).

BANDE DE FILLES Bande Annonce Officielle (2014) – YouTube
Image de prévisualisation YouTube

Quand Lupita Nyong’o a captivé tous les photographes lors de la Montée des marches

Vêtue d’une robe vert amande signée Gucci, l’étoile montante du cinéma, Lupita Nyong’o a séduit tout le monde. Sourire aux lèvres, cheveux ornés de bijoux élégants, l’actrice de 12 years a Slaves nous avait ébloui en 2015.

lu canne

Source:intothechic.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *