A la Une, Afrique de l’Ouest, Nigéria, Pays

Nigeria: Aliko Dangote et quatre autres milliardaires peuvent mettre fin à la pauvreté

 

DangoteLe dernier rapport d’Oxfam sur les inégalités sociales au Nigeria est à l’origine d’une controverse dans le pays. Il estime que les milliardaires nigérians peuvent mettre fin à la pauvreté dans le pays. Des conclusions contestées par le gouvernement.

Si cinq milliardaires – dont Aliko Dangote, l’homme le plus riche d’Afrique – combinent leurs efforts, ils pourraient mettre fin à la pauvreté au Nigeria. C’est en substance ce que dit le dernier rapport du groupe Oxfam intitulé “Inégalités au Nigeria”.

Dans ce rapport, l’ONG met en opposition les fortunes combinées de cinq milliardaires nigérians qui atteignent les 29,9 milliards de dollars et l’extrême pauvreté dans le pays. Les auteurs du rapport estiment notamment que “plus 112 millions de Nigérians vivaient dans la pauvreté en 2010 alors que l’homme le plus riche du pays devrait dépenser 1 million de dollars par jour pendant 42 ans pour venir à bout de sa fortune”.

Pourtant, pour en finir avec la pauvreté dans le pays, 24 milliards de dollars sont nécessaires, ajoutent-ils. Une somme toujours inférieure à la fortune totale des cinq milliardaires que sont Aliko Dangote (14,4 milliards de $), Mike Adenuga (9,9 milliards de $), Femi Otedola (1,85 milliards de $), Folorunsho Alakija (1,55 milliards de $) et Abdul Samad Rabiu (1,1 milliards de $).

Remise en cause du rapport

Tola Odukoya, PDG de FSL Asset Management Limited s’est insurgé contre ce lien qui est établi entre la pauvreté au Nigeria et la richesse créée par des individus. Dans les colonnes du Vanguard Nigeria, il a affirmé que ce n’est pas à ces cinq milliardaires de mettre min à la pauvreté dans le pays, mais plutôt au gouvernement.

“Le rapport n’est pas très éloigné de la vérité. Il ne fait aucun doute qu’il y a beaucoup de pauvreté dans le pays. Mais je ne pense pas qu’il soit juste pour les personnes qui ont été mentionnées dans le rapport parce que ce sont des hommes d’affaires qui ont bâti leurs richesses grâce à un travail acharné”, a indiqué le chef d’entreprise.

Le gouvernement, quant à lui, a remis en cause la méthodologie du rapport. Hajia Zainab Ahmed, ministre nigériane du Budget a notamment déploré le “ton et le style” dudit rapport, s’interrogeant sur l’esprit des auteurs.

Source:fr.africanews.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *