A la Une, RD Congo, Vidéos

Graves révélations sur Fally Ipupa…son staff réagit. Explications

Fally IpupaL’information circule sur toutes les langues. Fally Ipupa est accusé de Plagiat, un mois seulement, après la sortie de son nouvel album sur lequel figure le titre « Eloko Oyo », objet de la polémique.

L’information fait déjà grand bruit en République Démocratique du Congo RDC, pays natal de Fally Ipupa, et surtout, sur les réseaux sociaux. D’après nos confrères de médiacongo.net, Fally Ipupa est accusé de « plagiat ». Notre source indique que le musicien Congolais aurait plagié le tube fétiche « Eloko Oyo » de son récent Album.

« Fally Ipupa aurait pris le courage d’interpréter, enregistrer et commercialiser une chanson dont il n’est ni auteur, ni compositeur », c’est ainsi que la plainte portée contre l’artiste congolais est formulée et déposée au Parquet de Grande Instance de Kalamu, à Kinshasa. Les plaignants sont des musiciens du groupe Super 8-8 de feu MABELE ELISI.

Image associée

D’après les musiciens plaignants, c’est à eux que revient la paternité de la chanson « Eloko oYo », qu’ils ont composé ensemble avec leur défunt leader MABELE, de son vivant. C’était à l’époque de l’album « Ndoki Gentil », où l’ensemble du groupe s’était donné corps et âme pour la réussite de cette chanson. Aujourd’hui, Fally profite des retombées d’une oeuvre dont il n’est pas l’auteur. Les plaignants indiquent par ailleurs que le succès que connait Fally Ipupa, grâce à cette chanson « plagiée », témoigne du travail de fond qui avait été abattu pour produire ce chef d’oeuvre. Il faut dire que la chanson « Eloko Oyo » fait le buzz sur les réseaux sociaux. Le titre enregistre déjà plus de 7 millions de vues sur Youtube.

Les plaignants demandent que justice soit faite et qu’une forte amende soit frappée à Fally Ipupa qui aurait violé la loi sur la propriété intellectuelle et le droit d’auteur.

« Nous ne pouvons accepter qu’un musicien se réveille un bon matin pour entrer en studio rien que pour reprendre en intégralité une chanson d’autrui sans demander l’autorisation de son propriétaire. Certains d’entre nous ont contribué à la composition de cette chanson. On pouvait bien permettre si la chanson avait été exécutée ou interprétée sur une scène pendant un spectacle. Oui ! Mais, pas la mettre sur un support musical pour la vente ou le téléchargement en ligne« , a déclaré un des membres de MABELE ELISI, qui n’a pas voulu décliné son identité

Aux dernières nouvelles, la plainte est entre les mains du ministère public qui examine le dossier. Les avocats de Fally Ipupa sont attendus pour présenter leurs moyens de défense dans les tous prochains jours. Selon certaines indiscrétions, Fally aurait remis 10.000 $ à la famille du défunt MABELE ELISI.

Un proche de Fally Ipupa explique que l’artiste congolais avait rencontré personnellement la famille biologique et l’épouse du défunt. Il a eu l’autorisation d’interpréter la chanson « eloko oyo», tirée de l’album « Ndoki gentil ». « Je vous informe que la star congolaise avait donné une enveloppe de 10.000$ américains aux ayants-droits qui sont la famille, la femme et les enfants de l’illustre disparu. Mais, peut-être, ce groupe de musiciens se plaint parce qu’il ne s’est pas retrouvé dans le partage, ou encore il n’est pas informé du geste de reconnaissance posé par Fally, qui est un professionnel dans la musique « , a déclaré un membre du staff de Fally Ipupa.

 

Voir la vidéo du titre Eloko Oyo de Fally Ipupa

Source: Afrikmag

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *