A la Une, Afrique de l’Ouest, Projets

CEDEAO music awards: une plateforme pour les meilleurs créateurs de la sous-région

cedeao music

Promouvoir la scène musicale ouest-africaine et mettre en évidence la diversité culturelle de cette sphère géographique à travers une grande cérémonie de récompenses des artistes émergents et un hommage aux musiciens les plus célèbres du show business sousrégional. Ce sont, entre autres, objectifs que visent « les Cedeao music awards » dont la première édition se tiendra en juin 2018 à Abidjan.

Pour la présentation de cet événement, les organisateurs ont convié récemment les hommes de médias et les repré- sentants des communautés de la Cedeao vivant à Abidjan, à une céré- monie, dans les locaux du Bipia (Bureau ivoirien pour la promotion de l’intégration africaine) à la Riviera-Attoban.

A cette occasion, M. Gbané Siaka, initiateur et commissaire géné- ral des « Cedeao music awards », a expliqué les enjeux d’une telle organisation.Selon lui, il existe des tribunes de distinction en Afrique de l’Ouest telles que Miss Cedeao, la Nuit du footballeur africain, etc. « Malheureusement, pour les artistes musiciens, aucun plateau d’envergure n’est créé pour les magnifier.

Alors que ce ne sont pas les talents qui manquent », at-il fait remarquer. C’est donc pour combler ce vide que sa structure « l’Organisation Cedeao music awards » a créé ce plateau qui mettra en lumière les jeunes et les icones de l’art musical de la sous-région.

Et pour expliquer cette célébration, c’est Dr Félix Alain Tailly, une référence en ingénierie culturelle en Côte d’Ivoire et dans la sous-région, qui a été commis pour animer une conférence sur « Musique, intégration régionale en Afrique de l’Ouest et enjeux ».

Dans ses propos, l’ancien directeur général du Centre national de l’Action culturelle (Cnac) a expliqué comment la musique peut être « un véritable outil d’intégration et constituer un moteur du développement économique de ce vaste marché qu’est la Cedeao ».Quant à Pr David Musa Soro, directeur du Bipia, il a dit tout l’engagement de sa structure et celui du ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur à accompagner ce projet qui arrive à point nommé.

Car, « la nouvelle politique de la Cedeao est de passer de la Cedeao des Etat nations, à la Cedeao des peuples et la musique doit y contribuer».

Dans la pratique, les lauréats de « Cedeao music awards » seront distingués dans 15 catégories dont « le meilleur artiste tradi-moderne » ; « le meilleur instrumentiste », « la meilleure artiste féminine ». Sans oublier « le Golden artist » (le meilleur des meilleurs).

Source:fr.allafrica.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *