Gabon

Le Gabon en passe d’accorder la nationalité aux descendants des déportés africains

descendants des déportés africains-Gabon

C’est un vœu émis par le Gabon et la communauté internationale depuis un moment. Plusieurs mois après, le président gabonais Ali Bongo Odimba vient de confirmer la mise en oeuvre de l’une des résolutions majeures de la déclaration de Libreville.

C’était en marge d’une audience accordée à une délégation des participants à la Semaine de la décennie des afro-descendants. Le Gabon devient la première nation africaine à reconnaître un droit au retour en faveur des descendants des déportés africains.

Selon le rapport du Conseil des ministres gabonais en date du 19 mai 2017, c’est dans la perspective de la révision prochaine du Code de la Nationalité Gabonaise, que le Chef de l’Etat a pris l’engagement de faire introduire dans le nouveau Code une disposition spécifique permettant de faciliter l’accès à la nationalité gabonaise aux afro-descendants qui en exprimeraient le besoin.

Pour rappe, la célébration de la décennie des afro-descendants rentre dans le cadre d’une décision des Nations Unies en 2014, à travers sa résolution 68/237, en faveur des descendants des déportés africains durant plusieurs siècles d’esclavage.

A lire aussi :

Photo du profil de Nicolas LOUYAH

À propos Nicolas LOUYAH

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *