A la Une, Afrique Centrale, Pays, RD Congo

Le Kimbanguisme, cette religion africaine qui fascine

religion kimbanElle revendique plus de 32 millions de fidèles dans le monde, dans son pays d’origine, elle bénéficie d’un statut officiel, au même titre que le catholicisme et le protestantisme. Elle fait partie depuis 1969 de la très officielle organisation du Conseil œcuménique des Églises., cette religion : c’est l’Église de Jésus-Christ sur la terre par le prophète Simon Kimbangu (E.J.-C.S.K.), ou encore le « Kimbanguisme ». Née dans la première moitié du XXe siècle sur le territoire de l’actuelle République démocratique du Congo reprenant de nombreux éléments du christianisme importé par les missionnaires, le kimbanguisme mérite une mention particulière.

Ce succès, ses adeptes le doivent à son fondateur, Tata Simon Kimbangu, né à N’Kamba au bas Congo en 1889, qui n’a pu prêcher que pendant six mois, avant d’être condamné par les autorités de ce qui était alors le Congo belge pour incitation à la révolte et d’être emprisonné jusqu’à sa mort, en 1951. Dans les premières années de cette Église exclusivement africaine, Tata Simon Kimbangu était considéré comme l’envoyé de Jésus-Christ pour les Noirs d’Afrique, il était le sauveur de tous les Noirs au même titre que Moïse, Mahomet ou Bouddha pour les autres peuples. Ses fidèles tendaient à voir en Kimbangu le Saint-Esprit, car, selon l’Évangile de saint Jean, Jésus Christ avait promis de l’envoyer sur terre. Au cours des discussions ultérieures avec les représentants des autres Églises protestantes, les kimbanguistes ont accepté que leur prophète ne soit qu’un être humain, mais un prophète quand même.

La Bible des kimbanguistes, occupe un rôle secondaire dans le magistère, après la révélation de Simon Kimbangu, qui se poursuit à travers les paroles et les prophéties de ses successeurs d’essence à la fois divine et humaine. Son enseignement, prodigue qu’Adam et Ève étaient Noirs, et ont été créés à Nkamba, ville natale de Simon Kimbangu et de ses trois fils, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Kinshasa. Nkamba est la « Nouvelle Jérusalem » que les fidèles reçoivent pour mission de contribuer à construire.

Les kimbanguistes affichent une organisation, un fonctionnement, et un décorum très militaires et attachent une importance toute particulière à la musique. Du fait de son caractère africain du kimbanguisme lui a permis de convertir au christianisme une quantité considérable d’hommes et de femmes vraisemblablement très supérieure à ce qu’auraient pu faire des missionnaires européens. Aujourd’hui que le Congo est presque entièrement christianisé, 87 % des nouveaux convertis au kimbanguisme proviennent d’autres églises chrétiennes, plus fréquemment protestantes que catholique.

Source:negronews.fr

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *