A la Une, Afrique de l’Ouest, Nigéria, Pays

Nigéria: Dangote s’offre l’usine de peugeot du pays

Aliko Dangote, chief executive officer of Dangote Group, gestures after signing a factory construction contract with Sinoma International Engineering Co. Ltd. in Lagos, Nigeria, on Wednesday, Aug. 26, 2015. Dangote Cement has expanded capacity five-fold in the last four years as the company invested outside its home market. Photographer: Tom Saater/BloombergIl est une source d’inspiration permanente pour la jeunesse africaine. Surnommé l’ogre, le nigérian Aliko Dangote ne finit pas de surprendre. L’homme le plus riche d’Afrique, celui dont la fortune est estimée à 12,3 milliards de dollars. Rajoute l’automobile à son portefeuille d’activité, après les matériaux de construction, l’agro-industrie. Selon « La Tribune Afrique », le Nigérian a depuis hier, rajouté l’usine nigérienne de Peugeot sur la liste des entreprises de son géant groupe.

En effet, la société publique de gestion des actifs au Nigeria, plus connue sous l’acronyme d’AMCON, avait en effet annoncé mi-janvier 2016 son intention de céder les 79,3 % de participation qu’elle détient dans le capital de Peugeot Automobile Nigeria (PAN), une usine d’assemblage d’une capacité de 240 véhicules/jour. Une offre à laquelle s’est alors intéressé Dangote qui s’allie dans ce rachat avec les États (nigérians) fédérés de Kaduna et de Kebbi, ainsi que la Banque de l’Industrie.

Mais rien n’a encore filtré sur cet important deal, encore moins sur le montant de la transaction. Ce dimanche, le directeur général d’AMCON, Ahmed Kuru, a déclaré à l’agence de presse Reuters : « Tous les processus sur les offres sont bouclés depuis environ deux mois. Tout ce que nous attendons maintenant est l’approbation de la banque centrale ». Selon Kuru, le constructeur automobile vaudrait quelque 15 milliards de nairas, soit 49 millions de dollars, selon sa dernière évaluation.

Il n’y a pas si longtemps que ça, en janvier, Dangote Group of Companies a annoncé la mise en place d’une usine d’assemblage de camions de 100 millions de dollars à Lagos, en partenariat avec l’un des plus grands groupes industriels chinois. Rajoutant à cela une raffinerie, ainsi que des usines pétrochimiques et d’engrais qui ont nécessité un investissement de 17 milliards de dollars et qui seront inaugurés au cours de cette année.

Source:negronews.fr

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. super article ! merci à vous pour son partage je viens de découvrir votre blog
    je viens de partager le lien sur ma page facebook j’attends avec impatience le prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *