Affaires, Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire: le broyage de fèves de cacao en hausse de 10,6 %

Fermented and dried cocoa beans. The CACAONICA coop (Cooperativa de Servicios Agroforestal y Comercialización de Cacao) located in Waslala, Nicaragua is fairtrade-certified. Fairtrade is an alternative approach to conventional trade and is based on a partnership between producers and consumers. Fairtrade offers producers a better deal and improved terms of trade. This allows them the opportunity to improve their lives and plan for their future. Fairtrade offers consumers a powerful way to reduce poverty through their every day shopping. (www.flocentroamerica.net)D’après le Groupement professionnel des exportateurs de café et de cacao (GEPEX), le volume de fèves de cacao broyées en Côte d’Ivoire est d’environ 301 000 tonnes durant la période allant d’octobre 2016 à fin avril 2017. Soit une hausse 10,6% de volume en 2016.

Selon Agence Ecofin, cette progression a été particulièrement marquée durant le mois d’avril, avec un volume de fèves broyées culminant à 42 000 tonnes, soit une amélioration de 31% par rapport à au même mois de l’année dernière (32 000 tonnes). En Côte d’Ivoire, le segment de la transformation est dominé par le Singapourien Olam, le Français Cémoi et le Suisse Barry Callebaut.

Alors que la Côte d’Ivoire occupe le deuxième rang mondial derrière les Pays-Bas, la capacité de broyage annuelle du pays est plus de 700 000 tonnes. Cependant le volume de broyage entre 2015-2016 était de plus 500 000 tonnes.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *