A la Une, Afrique Australe, Afrique du Sud, Pays

Afrique du sud: un club de tricotage tient les enfants loin des gangs

tricoter

Un club de tricotage à Lavender Hill, l’un des townships les plus dangereux de Cape-Town.

Ce quartier abrite des familles qui se disent économiquement marginalisées depuis des années. C’est pour redonner espoir aux plus jeunes et leur éviter de succomber à l’influence des gangs que cette ancienne femme de ménage a mis en place un club de tricotage. Chaque week-end, ce container se transforme en salle de classe. Deux heures d’intense apprentissage pour ces enfants dont l‘âge varient entre six et seize ans.

“Il y a toujours des violences de gangs ici, ils sont toujours en train de se battre sur la route, toujours des gens qui se battent, mais la raison pour laquelle je suis ici, c’est de garder les enfants loin du danger, c’est comme un refuge pour eux où ils peuvent Venir un samedi après-midi juste pour sortir de l’environnement où ils sont toujours en danger, vous ne savez pas quand quelqu’un va prendre un fusil et tirer, et un des petits sera peut-être sur leur chemin” déclare Connie Abrahms fondatrice du club de tricotage.

Les enfants tissent une variété d’objets, entre autres des écharpes et des chaussettes qu’ils vont ensuite remettre à des organismes à caractère social. En retour, ils obtiennent des livres d’histoire et bénéficient même de repas. Ils sont nombreux à s’enthousiasmer.

“Parce que c’est très amusant de venir tricoter et ça te sort de la rue, où il y a du gangstérisme et tout ça”

“Si vous vous asseyez et vous tricotez, vous faites de l’exercice avec vos doigts et vos mains, de sorte que si vous tricotez vos mains, cela vous donne de l‘énergie entre vos mains”

Plusieurs écoles de Lavender Hill organisent des séances de tricotage. Le club de tricotage de Connie compte plus de 60 membres, mais le nombre peut atteindre plus de 200 étudiants dans les clubs scolaires.

Connie a réussi à convaincre d’autres retraités à faire du bénévolat dans le cadre de son projet qui bénéficie du soutien de donateurs qui lui fournissent des aiguilles et de la laine.

Source:fr.africanews.com

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *