A la Une, Afrique Centrale, Afrique de l’Est, Afrique de l’Ouest, Maghreb, Océan indien

Akinwumi Adesina: « l’avenir des jeunes d’Afrique ne réside pas dans la migration… »

Akinwumi Adesina BADLors du sommet du G7 qui s’est déroulé les 26 et 27 mai dernier à Taormine, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina a fait une déclaration à l’endroit de la jeunesse africaine. « L’avenir de la jeunesse de l’Afrique ne réside pas dans la migration vers l’Europe, mais bel et bien dans une Afrique prospère », a déclaré monsieur Akinwumi Adesina.

D’après l’Agence Ivoirienne de Presse , monsieur Adesina a souligné combien les pays africains se doivent d’offrir davantage d’opportunités économiques à leurs jeunes, afin qu’ils restent chez eux et qu’ils puissent y mener une vie digne de ce nom.

« Nous devons transformer les zones rurales, que de zones de misère économique elle se muent en lieux de prospérité économique. Ce qui requiert de nouvelles innovations agricoles et de transformer l’agriculture pour qu’elle devienne un secteur créateur de richesses. Nous devons faire de l’agriculture un choix vraiment “cool ” pour les jeunes. Les futurs millionnaires et milliardaires africains seront issus de l’agriculture », a confié le président Adesina.

Les grandes puissances présentes à ce sommet ont quant à elles indiqué qu’il était impératif d’investir davatange en Afrique, « afin de mettre un frein au départ de ses jeunes qui traversent en masse la Méditerranée ».

Pour le président de la BAD, « Même les insectes migrent de l’obscurité vers la lumière. Il n’est donc pas étonnant que la jeunesse d’Afrique – notre atout – prenne d’énormes risques pour émigrer vers l’Europe, en quête d’une vie meilleure ».

A en croire le le président Adesina, d’ici 2050, la population de l’Afrique sera égale à celles, aujourd’hui, de l’Inde et de la Chine combinées.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *