Cameroun: TIC – Les jeunes filles à l’honneur

59 total views, 3 views today

femme et ticUn séminaire organisé lundi dernier pour montrer les avantages et les opportunités d’emplois de cette filière pour les étudiantes de l’université de Yaoundé I.

A 90 %, les jeunes filles se connectent sur Internet pour faire des rencontres. Une attitude que déplore Aline Assako, qui grâce à son intérêt pour les TIC et de nombreuses recherches a pu se frayer un chemin dans le monde professionnel. Aujourd’hui, elle est directrice du service juridique de l’Agence nationale des TIC (Antic). Une des fonctions prestigieuses à laquelle aspirent de nombreuses filles camerounaises.

Pour Reine Essobmadje, ingénieur en télécommunications et cofondatrice de l’association Coalition digitale, il est possible d’avoir une belle carrière grâce à Internet et à l’informatique en général. Il suffit simplement de savoir s’y prendre. Relativement aux idéaux de son association qui portent sur la réduction de la fracture numérique générationnelle et la promotion du développement économique par les TIC, Reine Essobmadje, a organisé lundi dernier à l’université de Yaoundé I (UYI), la journée des jeunes filles dans les TIC.

Dénommée Hack4Girl, l’évènement visait à attirer les étudiantes de l’UYI dans les filières scientifiques, afin de leur permettre d’utiliser les TIC pour leur autonomisation. En plus du témoignage d’Aline Assako, les participantes ont bénéficié des conseils du Pr Atsa Etoundi, chef du département d’informatique et de Jean-Jacques Massima-Landji, représentant de l’Union internationale des télécommunications pour l’Afrique centrale et Madagascar.

Source:fr.allafrica.com

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.