A la Une, Cameroun

Cameroun: décès de Mgr Jean-Marie Benoit Bala, deux suspects interpellés

Mgr-Jean-Marie-BenoitDepuis quelques jours, deux suspects ont été mis à la disposition de l’enquête judiciaire en cours par le procureur général près de la cour d’appel du Centre. Cette enquête est menée dans le cadre de la mort de l’évêque de Bafia, décédé dans des circonstances troubles, il y a une dizaine de jours.

D’après nos confrères du quotidien « Le Jour » dans leur publication du 8 juin 2017, il est indiqué que depuis le 2 juin 2017, un chauffeur de l’évêque et un gardien ont été interpellés dans le cadre du décès de Monseigneur (Mgr) Jean-Marie Benoît Bala, évêque du diocèse de Bafia.

Notre source indique que les deux individus interpellés ont été placés en garde-à-vue « dans un lieu tenu au secret pour le moment ». Même si pour l’instant l’on ne peut pas déterminer les motifs de leur interpellation, l’on sait tout de même, que celle-ci est liée à l’enquête judiciaire en cours sur la mort du prêtre catholique.

Le quotidien a ajoute qu’en plus de ces deux interpellations, plusieurs autres personnes continuent d’être auditionnées. La même source indique que les enquêteurs exploitent avec précaution la liste des appels émis et reçus à partir du contact téléphonique du défunt, Mgr Jean-Marie Benoit Bala.

Pour l’heure, aucune information n’a été donnée sur ce qui a filtré de l’exploitation de ces précieuses données. Difficile de dire avec certitude, si les personnes interpellées l’ont été sur la base des éléments mis à la disposition de la justice, dans le cadre de l’enquête.

A titre de rappel, le 31 mai 2017, jour du constat de la disparition de l’évêque, des indiscrétions ont déclaré qu’un gardien du diocèse serait la dernière personne à avoir vu le défunt. S’agit-il du gardien interpellé ? C’est la grosse interrogation qui hante les esprits actuellement.

Mais aucun élément ne permet de répondre, pour l’instant, à cette question.

Source: Afrikmag 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *