Afrique Centrale, Congo, Pays

Congo: Le concours « Stand Up », dédié à l’émergence de nouveaux talents

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v80), quality = 80

Organisée par l’Institut français du Congo (IFC), la deuxième édition du concours de comédie « Stand Up » démarre ce mercredi 07 juin au centre culturel Jean-Baptiste Tati Loutard, dans le premier arrondissement de Pointe-Noire et prendra fin le 17 juin dans la salle de spectacle de l’IFC.

Qui remportera le titre de meilleur comédien cette année dans la ville de Pointe-Noire? C’est la question que tout le monde se pose avant le lancement de la deuxième édition du concours de comédie « Stand Up » qui débute ce 07 juin au centre culturel Jean-Baptiste Tati Loutard.

Lancé par l’IFC, le Stand Up est un concours qui permet à de nombreux jeunes, amateurs dans le domaine de la comédie mais également aux professionnels d’exprimer leur talent à travers des spectacles en one man show.

Ce concours vise à favoriser l’émergence de nouveaux talents, prêts à donner un nouveau souffle à la comédie congolaise. Pendant la finale, les concurrents vont mettre en jeu toute leur créativité à travers des numéros et scènes comiques et humoristiques, avec une seule idée en tête, parvenir à séduire le public et devenir le meilleur comédien du département.

Les demi- finales amateurs auront lieu les 7 et 8 juin à partir de 18 heures 30 minutes au centre culturel Jean-Baptiste Tati Loutard dans le premier arrondissement et à l’espace culturel Yaro dans le cinquième arrondissement. Puis les finales interviendront le 17 juin à l’IFC à partir de 16 heures 30 pour les amateurs et 17 heures 30 pour les professionnels.

Une seule règle pour ces finales : être l’auteur de son texte et ne pas dépasser plus de quatre minutes. Chaque concurrent doit présenter un sketch et les gagnants seront recomposés, notamment par une programmation ultérieure dans le cadre de la saison culturelle de l’IFC.

En effet, le Stand Up est un art de la parole sans filets, l’adresse au public est directe sans décor et ni mise en scène. Une exposition franche et solitaire dont le public est le seul juge.

Ce concours répond à un double objectif : créer un espace de partage détendu et détecter de nouveaux talents dans une ville qui en recèle beaucoup. D’où l’idée d’un concours de sélection en deux étapes, à savoir, le concours des amateurs ouvert à tous et la finale professionnelle réservée aux artistes ayant déjà une pratique avérée de la scène.

Notons que pendant la délibération du jury, le public aura l’immense plaisir de retrouver Selma Mayala, pour un seul en scène qu’il a préparé à la suite du concours 2016 dont il a été la révélation. Bien connu et aimé comme comédien, sa présence dans le registre du Stand Up avait convaincu tant le jury que l’audience enthousiaste.

Source: fr.allafrica.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *