Affaires, Afrique Australe, Afrique Centrale, Afrique de l’Est, Afrique de l’Ouest, Maghreb, Projets

Internet des objets: Nokia veut conquérir le marché africain

polcrevis_0

Malgré que la technologie de l’Internet des Objets a du mal rentrer dans les habitudes en Afrique, les opérateurs technologiques voient les choses en grand.

Le constructeur mondial de téléphones mobiles en Finlande, Nokia veut s’imposer en Afrique à travers la vente de ses applications de l’Internet des objets (IoT).

La société est dors et déjà en quête des opportunités pouvant optimiser l’intégration de ses solutions et applications IoT sur le continent.

« les IoT ont pris de l’élan dans les villes intelligentes. Une dynamique qui a permis à la firme de participer à plusieurs opportunités de villes intelligentes dans la région, chacune ayant ses propres défis et priorités » a déclaré Dr. Mounir Zuhdi, directeur du management des lignes de solutions dans le secteur de la Pratique mondiale de l’économie numérique de Nokia.

«Nokia est dans une position unique pour être le partenaire de confiance pour nos clients lors de la transformation numérique. Nous mettons l’expertise de notre laboratoire « Bell Labs » à la disposition de nos clients pour les conseiller, les orienter sur l’élaboration d’une stratégie et d’un plan adaptés à leur marché» a expliqué Dr. Zuhdi

Selon La Tribune Afrique en Afrique, quoiqu’on dise, la tendance est encore naissante. L’Internet des objets est devenu l’un des éléments essentiels de cette transformation numérique. Sur le papier, la technologie a le potentiel de transformer toutes les industries, même les plus traditionnelles. Elle offre d’énormes opportunités aux entreprises de la région et d’ailleurs, cherchant à réduire les coûts, à générer de nouvelles opportunités de revenus et à améliorer l’expérience client.

«Il existe des possibilités illimitées pour l’utilisation de l’IoT. Ces applications définiront les villes futures et influenceront tous les aspects de la vie. Ces applications visent à rendre les villes intelligentes, sûres et durables. L’objectif est d’améliorer la qualité de vie des hommes, d’améliorer leur sécurité contre les catastrophes naturelles ou celles causées par l’homme et de maximiser l’efficacité de l’utilisation des ressources », a précisé Dr. Zuhdi.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *