Projets, Togo

Protection sociale au Togo: le programme WSM/DGD 2017-2021 lancé à Lomé

SADD 1Le Réseau national multi-acteurs de protection sociale du Togo a procédé jeudi 09 juin 2017 au lancement du programme WSM/DGD 2017-2021. C’était à l’issue d’un séminaire atelier ayant regroupé les douze (12) organisations membres dudit réseau dans la capitale togolaise.

Les travaux ont été ouverts par le Coordinateur continental de Solidarité Mondiale (WSM), Uzziel Twagilimana.

Ce programme quinquennal, faut-il le noter, intervient après le programme du « Droit à la protection sociale », lancé en 2014 par l’Ong belge Solidarité Mondiale (WSM) et ses organisations partenaires, lequel s’est achevé le 31 décembre 2016.

Cofinancé par la DGD, le précédent programme visait notamment à amener le gouvernement togolais à définir et à mettre en œuvre les socles nationaux de protection sociale avec l’implication des mouvements sociaux, conformément à la R 202 de l’OIT pour un accès réel et durable des acteurs de l’économie informelle et du monde rural aux mécanismes et mesures de PS.

SADDLa mise en œuvre de ce programme avait également pour objectif d’mener le gouvernement togolais à ratifier et à mettre en application les conventions 102, 155, 167, 176 et 189 pour un réel accès des travailleurs à statut précaires dans les secteurs des mines, bois et bâtiments, zones franches, enseignants des écoles confessionnelles privées et les travailleurs domestiques, et une jouissance effective de leur droit à la protection sociale.

A en croire Souliman Niwa, point focal du Réseau au Togo, l’objectif de l’atelier est d’appuyer le Réseau dans l’appréciation des impacts et leçons tirées du Programme 2014-2016 et dans la mise en œuvre du Programme WSM/DGD 2017-2021.

« Le présent atelier donne l’opportunité de mettre en route le Programme et de clarifier les stratégies nécessaires à sa mise en œuvre », a souligné ce dernier.

Pour s’assurer d’une bonne mise en œuvre du programme WSM/DGD 2017-2021, M Niwa a jugé qu’il est nécessaire pour tous les acteurs de « s’approprier » du cadre de gestion mis en place, des stratégies opérationnelles (notamment des synergies entre acteurs) et des outils de mise en œuvre du programme.

A noter au passage que de 2014 à 2016, le réseau a mené plusieurs actions de renforcement des capacités de ses membres, mais aussi la réalisation de plusieurs actions de plaidoyer avec l’appui du programme WSM dans le domaine de la protection sociale au Togo.

A titre d’exemple, le point focal du Réseau au Togo a rappelé qu’en 2014, 28 membres du réseau (dont 05 femmes) ont été formés sur les textes des RAMU, CIPRES, UEMOA et la politique nationale de protection sociale. 12 membres du Réseau sont sur les techniques de plaidoyer.

En 2015, a poursuivi M Niwa, « 08 actions de plaidoyer et de lobby ont été menées pour l’implication des acteurs de la société civile dans le processus de protection sociale pour tous, l’adoption de la politique nationale de la protection sociale et le cadre juridique pour le fonctionnement des initiatives mutualistes ».

Suite à ces plaidoyers, souligne ce dernier, le ministère de la protection sociale a proposé un schéma pour impliquer les mutuelles de santé dans l’AMU. Un projet d’intégration du Réseau dans le comité de suivi de protection sociale a été aussi envisagé.

En 2016, conclut le point focal, les actions de sensibilisation et de plaidoyer en lien avec l’AMU et l’adoption du cadre juridique pour le fonctionnement et l’appui aux mutuelles se sont poursuivies. Le réseau a continué aussi ses activités de communication afin de se faire connaître sur le plan national et d’être un acteur actif et incontournable dans la promotion de la protection sociale au Togo.

« Malgré les résultats positifs, beaucoup restent à faire », a toutefois précisé Souliman Niwa.

Dans son mot d’ouverture, le Coordinateur continental de Solidarité Mondiale (WSM), Uzziel Twagilimana, a dans un premier temps, rappelé le processus d’élaboration du nouveau programme quinquennal, lequel a été rendu possible grâce au soutien de la DGD, du WSM mais aussi l’implication accrue l’Ong Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD), présidée par M Yves Komlan Dossou.

Le réseau national multi-acteurs de protection sociale au Togo est un regroupement de douze (12) organisations de la société civile togolaise, qui œuvre pour contribuer au plan national à l’élaboration et au suivi de la mise en œuvre des politiques publiques de protection sociale et qui mène des actions de plaidoyer pour la jouissance effective des mesures proposées en faveur des groupes cibles dans différents secteurs.

Le Réseau conduit donc l’action politique dans une approche multi-acteurs dans une synergie d’action. Il est caractérisé par la diversité de profil de ses membres composés des organisations de la société civile et de syndicats (associations, organisation paysanne, ONG, syndicats et institution de microfinance) qui œuvrent dans le domaine de la protection sociale.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *