A la Une, Affaires, Afrique Australe, Afrique Centrale, Afrique de l’Est, Afrique de l’Ouest, Maghreb, Océan indien

G 20: le PIB de l’Afrique pourrait atteindre 500 milliards de dollars d’ici 2050 selon One

aide

La prochaine conférence du G 20 sur le partenariat avec l’Afrique c’est les 12 et 13 juin prochain à Berlin en Allemagne. A quelques jours de ce grand rendez-vous l’Ong ONE a publié un rapport baptisé  » Le siècle de l’Afrique ». D’après ce rapport dans les 30 prochaines années l’Afrique comptera plus de jeunes que dans les pays du G 20 réunis.

Selon le portail info-afrique, ce rapport prouve l’opportunité que peut constituer cette explosion démographique en Afrique pour l’économie et la stabilité mondiale, à condition que le G20 double les investissements publics et privés dans l’éducation, l’emploi et l’émancipation de la jeunesse africaine.

Si le partenariat entre le G20 et l’Afrique venait à se réaliser, l’Afrique verra d’ici 2050 son PIB s’augmenter pour s’établir à près de  500 milliards de dollars environ par an.

Voici les chiffres clés du rapport « Le siècle de l’Afrique » dressés ici par info-afrique.com

  • La population du continent africain devrait atteindre au moins 2,5 milliards d’habitants d’ici à 2050, dont la moitié seront des jeunes de moins de 25 ans.
  • Au cours des cinquante prochaines années, il y aura plus de jeunes en Afrique (1,4 milliard) que dans tous les pays du G20 réunis (1,3 milliard).
  • D’ici à 2050, les jeunes en Afrique seront 10 fois plus nombreux que les jeunes dans l’Union européenne.
  • Si les tendances actuelles se poursuivent, d’ici à 2022, le nombre de personnes au chômage en Afrique (41,4 millions) sera pratiquement identique au nombre total de travailleurs en Allemagne (40,7 millions).
  • Il y a actuellement dans le monde 130 millions de jeunes filles non-scolarisées, dont 51 millions (39 %) vivent en Afrique. Pour chaque fille non-scolarisée en Europe, on en compte 27 en Afrique.
  • Mené à bien, le Partenariat avec l’Afrique pourrait déboucher sur une augmentation du produit intérieur brut (PIB) de 500 milliards de dollars par an – soit environ un tiers du PIB actuel de l’Afrique subsaharienne – au cours des 30 années à venir.

A lire aussi :

Photo du profil de Nicolas Louyah

À propos Nicolas Louyah

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *