Non classé

Burkina : bientôt une industrie pharmaceutique

kabora pro

Après sa visite officielle en Egypte, le Président du Faso est rentré ce samedi 10 juin 2017 en début d’après-midi à Ouagadougou. A l’Aéroport international, il s’est prêté aux questions des journalistes sur les points saillants de cette visite d’amitié et de travail.

Le Président du Faso dit avoir répondu à une invitation de son homologue égyptien, le Président Abdel Fattah Al SISI. Il s’est agi pour les deux personnalités d’échanger sur les moyens de renforcer la coopération à tous les niveaux, notamment dans les domaines de la santé, de l’agriculture et surtout dans le domaine militaire.

Ces discussions ont abouti, révèle le Président du Faso, sur « la possibilité dans le cadre de la coopération, de pouvoir mettre en place une industrie de fabrication de produits médicaux au Burkina Faso ».

L’entrevue officielle entre le Président du Faso et le Président de la République Arabe d’Egypte a été prolongée par des rencontres des ministres des deux pays, dans l’optique de tenir rapidement « la commission mixte entre l’Egypte et le Burkina Faso pour définir le cadre final sur lequel, nous allons le fonder pour avancer sur ces différents objectifs ».

Ce séjour « dense », a donné l’occasion au chef de l’Etat de rencontrer les acteurs du secteur privé égyptien. Avec ces derniers, il a montré la place que doit occuper le secteur privé dans la coopération entre les deux pays. Selon le Président du Faso, cette rencontre a révélé « la nécessité de briser la première barrière qui est la méconnaissance de part et d’autre des potentialités de chaque pays ». Comme solution dans ce sens, il est envisagé « des missions de part et d’autre pour découvrir les potentialités du Burkina Faso et celles également de
l’Egypte de manière à favoriser des actions communes entre les opérateurs économiques privés pour soutenir ce que nous faisons au niveau des Etats en termes de renforcement de la coopération entre les deux pays ».

Enfin, le Président Roch Marc Christian KABORE a mis à profit son séjour dans le pays des Pharaons pour rencontrer la communauté burkinabè. Plus de 200 étudiants burkinabè y poursuivent leur cursus universitaire.

Source:news.aouaga.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *