A la Une, Projets

Ouganda: construction d’un nouveau projet solaire de 10 MW

ml-making-renewable-energy-more-accessible-in-sub-saharan-africa-780x439

L’Ouganda confirme sa place comme future puissance des énergies renouvelables. Le pays accueille des investissements français et émiratis dans un nouveau projet de centrale solaire d’une capacité de 10 MW dans le sud-est du pays. A terme, le projet permettra d’alimenter en électricité les zones rurales, résidentielles, et industrielles.

Nouveau projet d’énergie solaire en Ouganda. ZT Energy, la joint-venture créée par Z-One Holding basée à Dubaï, et l’opérateur français Tryba Energy, ont signé par l’intermédiaire de la société locale Emerging Power Uganda Limited (EPU), un accord d’achat d’électricité avec l’entreprise nationale chargée de l’électricité, l’Ouganda Electricity Transmission Company Limited (UETCL).

Signé le mercredi 19 avril, l’accord fixe un tarif de 11 cents américains par KWh, sans frais supplémentaires, un tarif considéré comme le plus bas dans le pays, selon ZT Energy. La date de lancement du projet a quant à elle été validée par un accord signé avec le ministère ougandais de l’Énergie et du Développement minier, le 5 mai dernier.

Doté d’une capacité de 10 MW, le projet solaire, dont les financements sont déjà bouclés, sera construit au cours de cette année au Bufulubi, village du district de Mayuge au sud-est du pays sur un terrain de 40,4 ha. La future centrale utilisera la dernière technologie disponible sur le marché avec un système qui permettra aux panneaux solaires de suivre le soleil, le premier du genre en Ouganda. La centrale solaire sera reliée au réseau électrique de la région, qui couvre à la fois les zones rurales et résidentielles, ainsi que la zone industrielle de Jinja.

Le besoin en énergie grandit annuellement de 50 MW
Avec ce projet, l’Ouganda confirme son positionnement dans le secteur des énergies renouvelables. D’ailleurs, rien qu’en décembre 2016, ce pays de l’Afrique de l’Est a lancé une centrale solaire avec la même capacité et un investissement de 19 millions de dollars, dans le district de Soroti, à l’est.

Selon les chiffres du ministère de l’Energie ougandais, la demande en électricité devrait augmenter constamment à un taux annuel moyen d’environ 8%. Ainsi, chaque année, 50 MW de capacité de nouvelle génération devraient être ajoutés au réseau national afin d’éviter les pénuries d’approvisionnement.

Source : afrique.latribune.fr

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *