A la Une, Pays

Afrique: des stars rejoignent la campagne Super-papas de l’UNICEF

David-Beckham

Mahershala Ali, David Beckham, les All Blacks, Daniel Cormier, Novak Djokovic, Lewis Hamilton, Hugh Jackman, Sachin Tendulkar, Thalía et Chris Weidman comptent parmi les stars qui ont rejoint la campagne Super-papas destinée à souligner le rôle essentiel des pères dans le développement des jeunes enfant.

NEW YORK, juin 2017 – Des stars du monde du divertissement et du sport dont Mahershala Ali, David Beckham, les All Blacks, Daniel Cormier, Novak Djokovic, Lewis Hamilton, Hugh Jackman, Sachin Tendulkar, Thalía et Chris Weidman se sont joints à Super-papas, une nouvelle initiative lancée aujourd’hui par l’UNICEF pour célébrer la paternité et souligner l’importance de l’amour, du jeu, de la protection et d’une nutrition équilibrée pour le développement cérébral sain des jeunes enfants.

Alors que plus de 90 pays célèbrent la fête des Pères ce mois-ci, cette initiative invite les familles à poster sur leurs comptes Instagram et Twitter des photos et des vidéos illustrant ce qu’il faut pour être un super-papa, accompagnées du hashtag #EarlyMomentsMatter. Pour inspirer les familles à travers le monde à partager leurs exemples de super-papas, des photos et des vidéos d’ambassadeurs et de supporters de l’UNICEF qui soutiennent la campagne seront publiées sur les comptes Instagram et Twitter de l’UNICEF, et incluses dans la galerie de la campagne du 6 au 18 juin.« En tant que père, j’ai pu découvrir par moi-même les effets de chaque sourire, de chaque preuve d’amour et de chaque action positive sur mon enfant au cours de ces premières années de vie si précieuses. Être un parent néophyte n’est pas une chose facile. Les pères du monde entier doivent affronter un grand nombre de défis. Cette campagne vise à soutenir et à encourager les pères pour qu’ils soient les super-papas dont leurs enfants ont terriblement besoin », explique Novak Djokovic, Ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF.

« Je ne serais pas arrivé là où j’en suis aujourd’hui sans le soutien de mon père, cela ne fait aucun doute. Il s’est impliqué depuis le début et m’a donné tout l’amour, tous les conseils, tous les bons repas et toute l’attention dont je pouvais rêver. Je lui en serai pour toujours reconnaissant », admet Lewis Hamilton, supporter de l’UNICEF. « Je souhaite que cette initiative célèbre les pères comme le mien dans le monde entier et aide ceux qui peinent à obtenir l’appui dont ils ont besoin pour être eux aussi des super-papas. »

« Quand j’étais petit, mon père m’a donné ce qu’il fallait d’amour, de liberté et d’assistance pour m’aider à devenir qui je suis aujourd’hui », raconte Sachin Tendulkar, Ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF. « Chaque enfant a besoin de protection, d’amour, d’une bonne nourriture et de jeux pour sa croissance et son développement, et ce sont ses parents qui doivent lui apporter cela. »

Aux touchantes vidéos et photos de pères célèbres se joindront des histoires de super-papas venues de l’ensemble de la planète, y compris ceux qui font de leur mieux pour élever leurs enfants dans des circonstances exceptionnellement difficiles.L’un de ces super-papas est Idro, réfugié sud-soudanais, qui élève ses trois filles âgées de 2 mois, 3 ans et 13 ans dans le plus grand camp de réfugiés au monde, à Bidi Bidi, en Ouganda. Idro a fui son pays déchiré par la guerre en juillet 2016 et il fait tout son possible pour préserver la santé, la joie et la sécurité de ses filles. « Quand ma fille me demande quand nous allons rentrer à la maison, je la serre contre moi pour la réconforter. Je joue avec elle et je la porte. Elle doit sentir que je l’aime. Si je ne peux pas faire ça pour ma famille, je ne suis pas heureux », affirme Idro.

« Les premières années de vie constituent une occasion unique et critique de favoriser le développement cérébral des enfants et ce sont les parents qui jouent le plus grand rôle dans ce processus », explique Pia Britto, Chef, Développement de la petite enfance au sein de l’UNICEF.

« Plus les pères, les mères et les autres membres de la famille offrent à leurs bébés et leurs jeunes enfants de l’amour, des jeux, une nutrition de qualité et la sécurité et plus ces enfants auront de chances de parvenir à une santé, un bonheur et des capacités d’apprentissage optimaux. Pour un jeune enfant vivant dans des conditions très difficiles comme un conflit ou la pauvreté extrême, avoir de bons parents peut offrir une protection qui l’aidera à se développer correctement en dépit de l’adversité », affirme Mme Britto.

Avoir de bons parents au cours de la petite enfance, notamment durant les 1 000 premiers jours, permettent au cerveau des enfants d’accélérer ses connexions neuronales et pose les bases de leur réussite future. Les recherches montrent que lorsqu’un enfant interagit de façon positive avec son père, il bénéficie d’une meilleure santé mentale, d’une plus grande estime de soi et d’un niveau de satisfaction sur sa vie plus élevé à long terme.

« Nous devons mettre fin aux barrières sociétales et liées à l’emploi qui privent les pères, tout comme les mères, d’un temps précieux avec leurs jeunes enfants », assure Mme Britto. « Il est essentiel que le secteur privé et les gouvernements travaillent au sein de leurs communautés pour offrir aux parents et aux gardiens de bébés le temps, les ressources et les informations nécessaires pour offrir aux enfants le meilleur départ possible dans la vie. »

L’initiative Super-papas de l’UNICEF fait partie de la campagne #EarlyMomentsMatter dont l’objectif est de favoriser l’amélioration de la compréhension du rôle joué par l’environnement et les expériences des jeunes enfants dans la formation de leur santé, leur bien-être, leur capacité d’apprentissage pour l’avenir et même combien ils gagneront à l’âge adulte.

L’intégralité des photos et des vidéos soumises dans le cadre de l’initiative des super-papas seront affichées dans la galerie #EarlyMomentsMatter. L’UNICEF sélectionnera ensuite les photos et les vidéos les plus touchantes, drôles ou originales, et les publiera sur les propres plateformes numériques de l’organisation.

Suivez l’UNICEF sur Facebook, Twitter, YouTube et sur www.unicef.org
Source:allafrica.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *