Affaires, Cameroun, Projets

Cameroun: Star dans « La tourmente »

star ds la tourmente

La série télévisée de 300 épisodes en coproduction avec la Crtv et Botini Entreprise sera bientôt sur le petit écran.

Comment le retour triomphant d’une star de la musique au pays natal tourne au fiasco. Après des années à courir les scènes du monde, un chanteur, Charles Botini, (le réalisateur a choisi de donner son nom au personnage principal) veut faire son come-back mais perd l’usage de la parole au cours de son concert. Tout s’écroule autour de lui, et ses ennemis jubilent.

C’est en quelques mots, la trame de « La tourmente », une nouvelle série télévisée de 300 épisodes, portant la signature de Charles Botini, au scénario et à la réalisation.

Ce nouveau programme, coproduction de la Crtv et de Botini Entreprise à découvrir dans quelques mois d’après le réalisateur, braque les projecteurs sur les dessous du showbiz.

Il constate, au-delà des paillettes, que la célébrité n’attire pas que des amis qui vous veulent du bien. C’est même tout le contraire. On s’en rend compte au fil de la persévérance et des 300 épisodes de cette série que l’auteur dit vouloir rapprocher du « style nigérian ». « Nous avons 114 acteurs et figurants confondus pour ce feuilleton », explique-t-il.

La série est tournée sous fond d’enquête policière (la perte de voix de Botini n’est pas innocente), mais aussi avec des airs de romance. Un chanteur accro à la drogue, sauvé par l’amour. L’ombre familiale couvre aussi les lignes du scénario, entre une mère inquiète et un père matérialiste, de retour dans la vie de son fils pour se faire des sous. Le héros de cette série se retrouve étiré par les soucis de famille, sa carrière houleuse et une histoire d’amour inattendue.

Charles Botini, l’auteur de « La tourmente », a commencé par le théâtre.
Sa première pièce « Pour le meilleur et pour le pire » est montée dans la décennie 80. En 1994, il sort son premier feuilleton « Le poids du secret », en coproduction avec la Crtv. Il prendra finalement le chemin des films de télévision, avec « Orphelin », puis avec « Le débrouillard ».

Son aventure devient concrète dans la réalisation avec en 2012, la sortie du long-métrage « Clair de lune ». Charles Botini touche aussi à la musique, notamment avec un album sorti en 1996. Coproducteur, réalisateur, metteur en scène, il avoue composer lui-même les musiques de ces films et séries.
Source:allafrica.com

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *