Afrique de l’Ouest, Burkina Faso, Mode, Pays

Mode : l’imigongo, un art ancestral revisité par la marque Bull Doff

mode libongo

En consacrant l’imigongo, un art décoratif rwandais, les créateurs de la griffe sénégalaise Bull Doff misent sur l’avant-garde et cassent les codes avec brio.

Et voilà une collection qui pétarade ! Présentée à Genève, le 28 avril, dans le cadre du Marché des tendances africaines Afrodyssée, la dernière ligne mixte de la griffe sénégalaise Bull Doff, Imigongo, n’a pas manqué d’impressionner les visiteurs. Mieux : lors de la montée des marches au Festival de Cannes, en mai, la réalisatrice césarisée Alice Diop arborait une robe Imigongo. Ce n’est pas tout : un candidat de la version française du télé-crochet The Voice optait, lui, pour une veste de la collection au cours d’un prime diffusé sur TF1, quand la journaliste Rokhaya Diallo mettait la griffe à l’honneur avec l’un de ses chemisiers porté sur BET, la chaîne de télévision où elle officie.

Baay Sooley et Laure Tarot, le couple de stylistes de Bull Doff, ont choisi de confectionner des modèles à la veine architecturale portée par l’accumulation de motifs géométriques. Les tissus hypnotiques sont inspirés par une discipline décorative traditionnelle du Rwanda, exclusivement pratiquée par des femmes : l’imigongo, pluriel d’umugongo, qui, en kinyarwanda, signifie « dos ». Mais le terme fait autant référence à notre dos qu’à celui d’un animal ou à la crête d’une colline.

Sur d’imposants panneaux en relief, fabriqués à partir de bouse de vache, des triangles, des losanges, des cercles et des rectangles sont peints en blanc, noir, rouge, gris et ocre. Un procédé artisanal, à mi-chemin entre art contemporain et design ancestral, à l’instar de l’art ndébélé sud-africain ou de celui pratiqué par les Kassenas du village de Tiébélé, au Burkina Faso.

Des motifs ancestraux

« Nous étions à la recherche d’arts composés de figures géométriques ou fractales méconnus en Afrique. Cela nous a instantanément scotchés ! » Ces motifs abstraits, une fois incorporés aux matières textiles, semblent entrer en mouvement… Misant sur les couleurs propres à l’imigongo, Baay Sooley et Laure Tarot ont jonglé avec le velours, le satin, la soie, le similicuir et le crêpe. Résultat : vestes, manteaux, chemisiers, jupes, leggins, bombers ou Perfecto, dont les prix oscillent entre 200 et 600 euros.

Les accessoires, comme les collerettes ou les carrés de soie, sont vendus entre 50 et 200 euros. « Nous avons utilisé 25 motifs imigongo. Nous les avons imbriqués, puis déclinés. » Parmi ceux-ci, l’itangaza (« l’étonnement »), l’amaboko y’inyanja (« les bras de l’océan ») ou le ngondo, sorte de spirale, qui symbolise le cercle de la vie.

L’Afrique regorge de trésor, l’imigongo est l’un d’entre eux
Entre fluidité sensuelle des matières modernes et permanence d’un art traditionnel, Bull Doff allie sa créativité à une philosophie qui implique le dépassement de soi. Expression wolof, bull doff signifie « ne fais pas le fou ». « Il faut le comprendre comme “prends conscience de ce qui t’entoure”. Et notre slogan en anglais, “More Than a Trend”, traduit notre besoin de voir au-delà et de creuser en permanence, explique Laure Tarot. L’Afrique regorge de trésors insoupçonnés. L’imigongo est l’un d’entre eux. »

Avant d’être designers, Baay Sooley et Laure Tarot se considèrent comme des artistes ouverts sur le monde. « Bull Doff représente notre recherche perpétuelle de l’Autre culturel. » Ancien danseur du groupe de hip-hop sénégalais Positive Black Soul (PBS), Baay Sooley, très porté sur le stylisme, fonde Bull Doff en 2008.

Le stylisme est un art

« Au sein de PBS, je créais déjà les tenues de scène. Le stylisme s’est imposé dans mon parcours de façon naturelle. Je ne le dissocie pas de la musique, de la danse ou de la photographie. Pour moi, le stylisme est un art », décrit le natif de Dakar, âgé de 44 ans. Sa rencontre en 2010 avec Laure Tarot, ingénieure culturelle et photographe avignonnaise, diplômée d’Icart Paris, l’école du….LIRE LA SUITE

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *