Pays

Sénégal: JokkoSanté, l’application qui lutte contre le trafic de médicaments

jokko

JokkoSanté est  la solution adéquate pour lutter efficacement contre le gaspillage des médicaments et la vente illégale des cachets contrefaits.

Mise en place par Adama Kane, cette application permet aux Sénégalais d’échanger les médicaments en voie de péremption à leur disposition dans des centres de santé contre des points (1 point équivaut à 1 franc CFA), ceux-ci serviront à racheter d’autres produits pharmaceutiques à l’avenir.

En effet, la majorité de la population sénégalaise ne dispose pas de couverture médicale  et se tourne vers les médicaments en ventes sur le marché. Cette situation expose beaucoup les malades et accentue le degré de pauvreté.

Pour Adama Kane « au lieu qu’on ait chacun chez nous une boite à pharmacie, qu’on essaie de créer une boite à pharmacie qui appartienne à tout le monde, soit à l’échelle d’un village, d’une commune ou même du pays, car si vous avez des médicaments qui n’ont pas pu être utilisés durant votre maladie et que ces médicaments sont réutilisables, au lieu de les stocker inutilement chez vous, vous pouvez les ramener dans un centre de santé et avoir des points, par exemple si vous ramener une valeur de 5 000 F CFA , vous gagnez 5000 points et plus tard si vous avez une nouvelle ordonnance, au lieu de payer avec de l’argent, vous aller payer cette ordonnance avec vos points ».

Lancée en février 2015, JokkoSanté compte aujourd’hui près de 2 000 utilisateurs. L’application est disponible sur smartphones et en version SMS pour les personnes n’ayant pas accès à internet sur mobile.

En février dernier, Christian Kamayou, un entrepreneur camerounais installé en France et fondateur de la start-up Financesetetudes.com, a publié une liste des 100 start-ups africaines dans lesquelles investir, dans laquelle figure JokkoSanté.

Aujourd’hui, Adama Kane cherche à lever 150.000 euros supplémentaires pour atteindre tout le Sénégal et d’autres pays.

Vivement que cet appel a financement puisse aider au déployement de l’application sur d’autres sites.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *