A la Une, Afrique du Sud

Afrique du Sud: les gants de la Miss 2017 enflamment la toile, les raisons…

Demi-Leigh Nel-PetersLa miss Sud -africaine 2017 est sous les feux des critiques acerbes sur des réseaux sociaux pour une attitude adoptée à Sowéto. Une attitude qu’elle jugeait raisonnable mais qui s’est révélée plutôt « déplacée » voire « raciste ».

En effet, l’on reproche à Demi-Leigh Nel-Peters d’avoir porté des gants (photo ci-dessous) lors d’une récente visite à des enfants Noirs dans un orphelinat à Soweto.

C’est la publication des photos de ladite visite sur les réseaux sociaux qui a déclenché la polémique. D’aucuns soutiennent  la reine de beauté avait porté des  gants latex « parce qu’elle ne voulait pas toucher les enfants noirs” alors qu’elle a partagé des images de ses chiens étreints et de ses enfants blancs à mains nues ».

Avec la portée de cet acte, l’opinion craindrait que les vieux démons de l’Apartheid ne resurgissent en Afrique du Sud ?.

En tout cas, au niveau de l’administration de l’orphelinat, le ton est plutôt rassurant. Le personnel qui rejette ces accusations, soutient pour sa part  que  « la jeune miss avait enfilé des  gants par mesure de sécurité et de santé pour nourrir les orphelins ».  Par conséquent, « toute allusion au racisme est ridicule ».

« Bien sûr, ce n’était pas parce qu’elle ne voulait pas toucher les enfants noirs. Nel-Peters faisait du bénévolat pour nourrir les orphelins et les gants étaient une mesure de santé et de sécurité », a expliqué Carol Dyantyi, porte-parole du Centre communautaire Orlando West Ikageng.

« Nous lui avons dit, et à tous les autres bénévoles, de les porter pendant qu’ils touchaient des aliments autour des enfants », a-t-il ajouté

miss-sud-africaine

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *