A la Une, Afrique Centrale, Pays, RD Congo

RD Congo: élections ou provocation ?

urne pr election

Les élections présidentielles en RD Congo ne pourront avoir lieu avant la fin d’année compte tenue de l’insécurité  dans certaines provinces du pays. Telle est la déclaration du président de la CENI, Corneille Nangaa.

En effet, les Nations Unies avaient exigé à Kinshasa la publication d’un « calendrier électoral officiel et consensuel pour l’organisation des élections » suite au mandat du président Kabila qui n’en finissait pas.

Ainsi, sous l’égide de l’église catholique, un accord fut conclu entre l’opposition et la majorité au pouvoir,  qui prévoyait que les élections présidentielle, législative et locale soient organisées simultanément, au plus tard en décembre 2017.

Que d’étonnement à l’annonce faite par Corneille Nangaa le président de la CENI. Pour lui,  l’instabilité et le manque de sécurité, notamment au Kasaï, ne permettent pas pour l’instant un déroulement correct du scrutin.

Toutefois, les opérations d’enregistrement sont en cours dans le pays. 78 % des électeurs potentiels figurent déjà sur les listes électorales.

« Nous travaillons de toutes nos forces pour parvenir à l’organisation de ces élections, qui sont voulues par le peuple congolais », a-t-il assuré.

Il ajoute: « Il faut maintenant faire une évaluation objective pour fixer les différents délais » nécessaires avant ces scrutins.

L’opposition quant à elle n’a pas tardé pour juger cette sortie de « provocation ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *