A la Une, Bénin, Projets

« Sèmè City »: la plus grande cité d’innovation et du savoir au Bénin

Sèmè CityC’est un ambitieux projet qui verra bientôt jour au Bénin. Un projet unique et novateur. Il s’agit de « Sèmè City », une ville durable et intelligente qui favoriserait les synergies entre la formation, la recherche et l’incubation de solutions innovantes.

L’ambition est de répondre aux défis économiques de l’Afrique, et offrir des opportunités d’avenir à la jeunesse du continent.

Le lancement du projet intervient dans le cadre du « Bénin révélé », un programme d’investissement et de développement sans précédent du gouvernement béninois.

« Sèmè City » abritera donc des institutions de formation de haut-niveau, des centres de recherche et de développement et des incubateurs.

Elle sera logée au cœur de la commune de Sème Podji (à l’ouest de Cotonou) et vise à contribuer au rayonnement international de cette ville.

En lançant ce vaste projet, le Bénin souhaite ainsi développer un lieu unique qui permette de former une nouvelle génération de talents et de favoriser l’éclosion d’un nouveau modèle de croissance inclusive et durable fondée sur l’« Innovation made in Africa ».

A noter que le projet bénéficie du soutien de l’Etat au plus haut niveau. C’est ainsi que le gouvernement prévoit investir 207 milliards de francs CFA dans les prochaines années dans le cadre de ce projet.
« Sèmè City est le symbole de notre détermination pour valoriser le savoir en tant que moteur de croissance et positionner le Bénin sur la carte mondiale de l’économie du savoir », explique le Président Patrice Talon qui a fait de ce projet une clé de voûte de son programme de développement.

« Sèmè City » se propose de construire des ponts entre formation et entrepreneuriat afin de constituer un capital humain de qualité et de parvenir ainsi, d’ici à 2030, à la création de près de 200 000 emplois dont 1/3 d’auto-emplois.

« Nous concevons Sèmè City pour qu’elle devienne un laboratoire à ciel ouvert – un Living Lab. Au-delà des laboratoires et des centres de recherche dans les domaines de pointe, nous encourageons l’expérimentation afin de rechercher et de tester in situ des solutions à des problématiques concrètes telles que les énergies renouvelables, l’éco-mobilité, la construction durable ou encore l’ingénierie des systèmes numériques », a expliqué pour sa part, Claude Borna, chargée du projet à la Présidence de la République du Bénin.

Le terrain, d’une surface de plus de 350 hectares, sur lequel sera construit le campus est, faut-il le souligner, mis à disposition par l’Etat.

Il faut souligner que le projet est soumis à appel d’offre dont le processus s’articule autour de trois étapes : Dès le 1er septembre 2017 : ouverture de la période de soumission des projets.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *