Afrique Australe, Afrique du Sud, Pays

Afrique du Sud: la ville d’Oriana envisage sa monnaie électronique

e-oraAvec une population de 1400 habitants à 97% blancs, la ville d’Oriana en Afrique du sud  envisage disposer de sa propre monnaie électronique. Inventée en 2009 par  des informaticiens se cachant sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, cette crypto-monnaie autorégulée, s‘échange sur internet par milliards de dollars, selon les experts, tout en préservant l’anonymat de ses propriétaires.

Si tout se passe bien, la ville pourrait d’ici la mi-août ou dans quelque mois mettre en utilisation sa monnaie électronique. Mandaté par la ville pour réduire le coût d’utilisation de sa monnaie en papier, un cabinet de conseil financier a abouti à la conclusion qu’il fallait tout simplement la numériser. “Si vous êtes capable de réduire le coût des transactions, vous pouvez alors doper l’activité économique de façon très substantielle”, plaide M. Roodt.

La plupart de la population active de cette ville travaille dans l’agriculture ou le commerce. Certains attendent avec impatience l’e-ora. Pour James Kemp très enthousiaste cette approche serait fortement saluée;  “Je suis jeune, j’ai l’habitude de faire l’essentiel de mes opérations bancaires en ligne et j’en connais les avantages. Alors si je peux aller un peu plus loin sur cette voie et créer ma propre économie, c’est plus que bienvenu”.

A lire aussi :

Photo du profil de Alice BERGS

À propos Alice BERGS

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *