A la Une

Assassinat du fils de Bensouda: pourquoi certains internautes s’en réjouissent ?

Fatou BensoudaLes faits remontent au 29 janvier 2017. Une fusillade avait eu lieu dans la région de Dayton’s Bluff, à l’extérieur du Saint-Paul Saloon. Parmi les victimes, un jeune homme de 33 ans était passé de vie à trépas. Seulement, la police n’avait pas décliné son identité. La police avait simplement mis en exécution une demande de la famille du défunt George Bensouda, le fils de Fatou Bensouda, la procureure en chef de la Cour Pénale internationale (CPI).

Que s’est-il passé ce jour? Qui a assassiné George Bensouda?

La vidéo de surveillance a montré qu’un homme est venu à côté de George Bensouda et un ami à l’extérieur du bar et « il semble que les mots ont été échangés », selon la plainte. Bensouda a trébuché vers l’homme, son ami l’a déplacé et l’homme a commencé à tirer sur lui avec un fusil.

Le principal suspect de cet assassinat qui a été interpellé par la police est Kareem Karel Mitchell vulgairement appelé aka Kareem Ase.

Le fait le plus curieux dans cette affaire, c’est que les internautes en majorité d’Afrique, ne semblent pas partager la profonde douleur qui touche la famille de Fatou Bensouda. L’on se serait attendu que les africains sur les réseaux sociaux soient compatissants et sensibles à ce décès brutal de George Bensouda. Mais il semble plutôt que cet assassinat est une occasion de « rejouissance » pour de nombreux internautes africains.

Qu’est ce qui pourrait expliquer cette attitude des internautes en majorité de l’Afrique sub-saharienne? Pour plusieurs observateurs, cela se justifie par l’attitude de Fatou Bensouda envers les chefs d’Etat Africain. La plupart des internautes en veulent à Fatou Bensouda qu’ils considèrent comme celle qui traque les chefs d’Etat Africain pour les conduire à la CPI. En tant qu’Africaine, elle ne ménage aucun chef d’Etat. Elle semble plutôt être leur « bourreau ».

Le dernier président africain en date qui a été traqué par cette dernière, c’est l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo. Il lui est reproché d’avoir commis des crimes contre l’humanité lors de la crise post-électorale de 2011 en Côte d’Ivoire.

C’est fort de cette attitude de Bensouda que les internautes africains lui souhaitent le pire, pour elle-même et pour sa famille.

C’est ce qui expliquerait la « rejouissance » des uns et des autres à l’annonce du décès du fils de Fatou Bensouda.

Source: Afrikmag.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *