A la Une, Afrique de l’Ouest, Côte d’Ivoire, Pays

Côte d’Ivoire: le « mea-culpa » de Guillaume Soro aux Ivoiriens

Guillaume-SoroLe jeudi dernier, à l’occasion du lancement des bases d’une éventuelle réconciliation nationale, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro a demandé “pardon aux Ivoiriens” et “même” à son principal adversaire du passé, l’ex-président Laurent Gbagbo.

Mr Soro reconnait avoir été un acteur majeur dans la crise politique qui a secoué la Côte d’Ivoire ces dernières années. “… depuis 2002, jusqu‘à ce jour, j’ai été un acteur important, ce dont la Côte d’ivoire a besoin, c’est de beaucoup plus de tolérance, de pardon, de réconciliation, de paix”, a expliqué M. Soro.

Celui a qui l’on prête des ambitions présidentielles affirme qu’ “aujourd’hui, la Côte d’Ivoire a plus que besoin de pardon et de réconciliation. Je veux demander pardon aux Ivoiriens pour tout ce que j’ai pu faire (…) à ce peuple qui a tant souffert. Je demande pardon à mes aînés …‘’.

“La division fait du tort à nous tous. Ne nous divisons pas la Côte d’Ivoire! Travaillons à la paix! Dans les jours suivants, je serai plus engagé pour le pardon et la réconciliation. Même Gbagbo mérite que j’aille lui demander pardon. Je demanderai pardon à tout le monde”, a-t-il ajouté.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *