A la Une, Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire

Angélique Kidjo: la « Femme Noire » de Senghor

femme_noire1

La  star béninoise Angélique Kidjo a bouclé de la plus belle des manières le 71e Festival d’Avignon en rendant hommage à la culture africaine dans la Cour d’Honneur avec le texte « Femme Noire » du Léopold Sédar Senghor.

D’une voix magnétique, la diva, accompagnée du célèbre acteur ivoirien Isaach de Bankolé et du légendaire saxophoniste camerounais Manu Dibango, a réussi a bercé le public ( Ndlr près de 2000 spectateurs ) venu assisté à cette de fin des festival.

Selon Rfi, la proposition scénique est minimaliste – un guitariste sur scène, Angélique Kidjo apparait dans une robe colorée -, mais elle capte le public de la Cour d’honneur. Elle a chanté en fon, en yoruba,et en douala , trois langues africaines qu’elle affectionne tant.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *