Non classé

Environnement: la planète vit à  » crédit  » depuis le 2 août

Global Footprint

L’humanité va devoir vivre « à crédit » à compter de ce 2 août et ce jusqu’au 31 décembre prochain. C’est ce que vient d’annoncer Global Footprint Network, un think tank spécialisé dans les questions environnementales basé aux États-unis qui justifie cela par le fait que l’humanité ait consommé l’ensemble des ressources que la planète peut renouveler en un an.

Les principales causes évoquées l’ONG sont la déforestation et le gaspillage alimentaire, malgré les « signaux positifs » de la progression de l’agriculture biologique et de la baisse de la consommation de viande.

« Nous constatons un ralentissement, même si la date limite est de plus en plus tôt », a remarqué Pierre Cannet, responsable du Programme Climat de World Wild Fund ( WWF )

Selon WWF et Global Footprint « Le coût de cette surconsommation est déjà visible: pénuries en eau, désertification, érosion des sols, chute de la productivité agricole et des stocks de poissons, déforestation, disparition des espèces. Vivre à crédit ne peut être que provisoire parce que la nature n’est pas un gisement dans lequel nous pouvons puiser indéfiniment ».

A noter que le rythme de progression a un peu baissé depuis 2010. Cependant, à en croire l’ONG, cette date symbolique « continue inexorablement d’avancer : cette journée est passée de fin septembre en 1997 au 2 août cette année ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *