A la Une, Afrique du Sud

Afrique du Sud: le président Jacob Zuma court un grand risque !

ZumaLe président sud Africain Jacob Zuma serait-il poussé vers la sortie? Une sortie beaucoup plus honorable vu les nombreuses scandales politico-financiers dans lesquels il est trempé ?.

Nous sommes tentés de répondre par l’affirmatif compte tenu d’une motion de défiance qui sera votée mardi 08 août contre ce dernier.

Et la grosse surprise, c’est que le vote se fera à « bulletin secret », selon une annonce de la présidente du Parlement sud-africain, ce lundi.

« J’ai décidé que le vote de confiance au Parlement le 8 août 2017 se fera à bulletin secret », a-t-elle déclaré lors d’un point presse au parlement au Cap.

A en croire notre confrère Jeune Afrique, cette mesure, très risquée pour le chef d’Etat sud-Africain, et qui conforte l’opposition dans position, « renforce la probabilité que le président soit démis de ses fonctions ».

« Si la défiance était votée à l’encontre de Jacob Zuma, le président et le gouvernement devraient démissionner », souligne le magazine panafricain.

Pour qu’elle soit entérinée, elle doit recueillir la majorité absolue, soit 201 députés sur les 400 que compte le Parlement.

L’ANC y possède une confortable majorité de 249 sièges. Conclusion : au mois 50 députés de l’ANC doivent voter la motion pour qu’elle ait une chance d’être adoptée.

A noter que cette série de scandales cités plus haut dans lesquels Zuma est cité, ont créé des dissensions au sein même de l’ANC, le parti au pourvoir.

 

 

 

A lire aussi :

Photo du profil de Blaise AKAME

À propos Blaise AKAME

Journaliste à Africa Top Success

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *