Tunisie: le chef de l’Etat, le défenseur des droits des femmes !

Tunisie: le chef de l’Etat, le défenseur des droits des femmes !

égalité

Le 13 août dernier, s’exprimant à l’occasion de la « Fête de la femme » en Tunisie, Béji Caïd Essebsi, le président Tunisien a reposé le débat sur l’épineuse question de l’égalité entre femmes et hommes en matière d’héritage.

Selon le coran, les femmes héritent généralement la moitié des parts de l’homme. Pourtant attaché aux valeurs religieuses du coran, le chef de l’Etat tend a diriger le pays tout en instaurant l’égalité « dans tous les domaines ».

« Nous avons une Constitution (disposant) que l’Etat est civil, mais tout le monde sait que notre peuple est musulman (…) et nous ne voulons pas aller dans des réformes qui choqueraient le peuple tunisien », a dit M. Essebsi dans un discours devant le gouvernement et un parterre d’invités.

« Mais il faut que nous disions que nous allons vers l’égalité entre eux (hommes et femmes, ndlr) dans tous les domaines. Et toute la question réside dans l’héritage », a-t-il ajouté.

Une commission est désormais chargée d’étudier la question de libertés individuelles et d’égalité à tous les niveaux. Bien que considéré comme pionnière dans le monde arabe en matière de droits des femmes avec l’abolition de la polygamie et de répudiation, la commission va surement se heurter aux fervents conservateurs de l’Islam.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS:
Aller à la barre d’outils