A la Une, Kenya, Projets

Kenya: un jeune transforme des matières fécales en combustible

JohnCollecter des déjections humaines  et les transformer en combustible, c’est le défi que vient de se lancer l’entreprise « Water & Sanitation Services », installée dans le comté de Nakuru. Objectif: préserver l’écosystème tout en contribuant à l’amélioration des conditions sanitaires.

Piloté par John Irungu, le projet consiste à produire des agglomérés à partir des excréments humains collectés auprès des habitants de Nakuru. Ils sont ensuite séchés pendant  21 jours environ puis enrichis en carbone.

Le procédé permet d’obtenir un combustible dont le kilos est vendu à 45 centimes.

« De cette façon, vous pouvez éliminer toute les matières volatiles, tous les gaz nocifs, et vous pouvez vous assurer que votre mélange ne pue pas », a expliqué John Irungu manager du projet

Dans une ville où seulement près de 30% d’habitants sont reliés au système de récupération, l’ambition de John Irungu est d’arriver à installer plus 5000 « toilettes spéciales » dans Nakuru et ses périphéries afin de collecter d’importantes quantités d’excréments. 

« Nos capacités de production actuelles sont de deux tonnes par mois, puis nous voulons produire 10 tonnes par mois d’ici la fin de l’année 2017. », a confié John Irungu

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *