A la Une

Brigitte Macron s’ouvre à la presse !

brigitte

L’épouse du président français, Brigitte Macron s’ouvre enfin à la presse, une première depuis l’élection de son mari le 7 mai dernier.

Dans une interview au magazine’’ Elle’’, la première dame dévoile une facette intime de ses premiers pas à l’Élysée.

Une occasion qu’elle a saisit pour confirmer qu’elle ne sera pas rémunérée et que son rôle sera bientôt défini par une « charte de transparence » précisant ses missions et ses moyens. Elle pense publier son agenda sur le site de l’Élysée.

Elle tranche : « C’est très clair dans mon esprit, les Français ont élu Emmanuel, ils ne m’ont pas élue moi, même s’ils savaient que nous formions un couple ». « Je lui donne mon avis et il en fait ce qu’il veut. Ce que je souhaite plus que tout, c’est ne jamais lui porter préjudice », explique-t-elle.
Brigitte Macron déteste l’expression de « Première dame » et ne se sent « ni première, ni dernière, ni dame », elle préfère rester « ancrée dans la réalité », ce qui lui donne justement l’opportunité de se faufiler entre les murs du palais. « Il n’est pas né celui qui m’enfermera ! » (…) Je sors tous les jours du palais. Je me promène sans soucis et je prends plaisir à dialoguer avec les personnes que je rencontre. Avec un bonnet, des écouteurs et des lunettes, on peut aller au bout du monde ! J’ai pris le métro jusqu’à très récemment… Si on ne voit pas mes cheveux, je suis tranquille, si on les voit, c’est fichu ! », lance-t-elle.
Répondant aux calomnies sur la différence d’âge de leur couple, la Première Dame avoue « Je sais que j’ai fait du mal à mes enfants, et c’est la chose que je me reproche le plus » évoquant son divorce d’avec son premier mari.

« Mais je ne pouvais pas ne pas le faire. Il y a des moments dans votre vie où vous faites des choix vitaux. (…) Donc, les vingt ans d’écart, ce qui a pu être dit, c’est tellement rien. Bien sûr, on petit-déjeune, moi avec mes rides, lui avec sa fraîcheur, mais c’est comme ça. Si je n’avais pas fait ce choix, je serais passée à côté de ma vie », assure-t-elle.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *