A la Une, Afrique de l’Est, Pays, Tanzanie

La nationalisation du diamant bientôt effective en Tanzanie

diamant natArrivé au pouvoir en 2015, le plus rigoureux des présidents africains, connu pour son inflexibilité en matière de corruption, continue de faire le ménage dans son gouvernement.

Le président tanzanien, Magufuli surnommé « Tingatinga » (bulldozer en swahili), a exigé la démission de deux ministres suite à un rapport parlementaire révélant la sous-évaluation de la production minière.

L’ex-ministre des Mines et le vice-ministre des Travaux publics et des transports ne se sont pas fait prier pour présenter leur démission.

Samedi dernier, un communiqué du ministère révélait que « les documents de la compagnie Williamson Diamonds, donnent à ces diamants la valeur de 14,7 millions de dollars (avant commercialisation) alors que la valeur réelle est de 29,5 millions de dollars ».

Une guerre sans fin que le président entame avec les compagnies d’exploitations minières. Le ministre des Finances Philip Mpango a annoncé dimanche dernier que les diamants en question seront désormais « nationalisés ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *