A la Une, Afrique Centrale, Cameroun, Pays

Showbiz: les confessions de Blanche Bailly

blancheBeaucoup considèrent les artistes comme des personnes parfaites qui savent s’assumer. Certes, ils le font, chacun à sa manière. C’est le cas de Blanche Bailly l’artiste camerounaise, propulsée sur la scène musicale en 2015.

Comme elle aime le dire souvent, « derrière ce visage, se cache une femme forte qui bosse dur. C’est ça la clé de mes succès ».

L’artiste a su transformer tout ce qui la complexait à son avantage.

Auparavant, se souvient-elle, « on se moquait de mes grosses fesses, on me trouvait grosse et j’ai fini par me détester, j’étais mal dans ma peau. Vous savez, quand on ne peut changer une chose, on l’accepte. Et moi en grandissant j’ai fini par m’accepter. Je revendique aujourd’hui et assume mes formes africaines, » se rappelle-t-elle.

Avec son timbre particulier, sa passion pour la musique et de durs labeurs, l’artiste a su s’imposer sur la scène musicale. Pour elle, « …un artiste c’est tout ça c’est-à-dire le talent, le physique, la beauté, bref des atouts qui font qu’on vous sollicite pour des publicités, des rôles dans des films, des clips d’autres artistes, etc. Ceci dit, le fait que j’exhibe mes formes africaines découle aussi de la confiance en soi. ».

Les complexes ne sont que des mauvais souvenirs.

b baily

baily

A lire aussi :

Aucun commentaire accepté

Les commentaires sont déactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.