A la Une, Côte d’Ivoire, Mali

Tiken Jah Fakoly visé par la justice malienne

Tiken-jah-fakoly/Africa Top successLa star ivoirienne de reggea Tiken Jah Fakoly est accusé par la justice malienne de n’avoir pas honoré ses engagements vis-à-vis des organisateurs d’un festival de musique de Bamako. Les faits qui lui sont reprochés, remontent en 2004, lors du tout premier Festival international de musique de Bamako, le FIMBA.

Tiken Jah Fakoly aurait en effet, signé un contrat avec les promoteurs du spectacle, pour donner un concert. Contre toute attente, le reggeaman a brillé par son absence le jour du concert alors même qu’il avait touché une avance sur le cachet.

« J’ai accepté de participer à la première édition du FIMBA, ce sera ma contribution. Mais j’ai une exigence, la sono. C’est mon matériel de travail et je ne peux le diminuer. Je ne peux pas accepter de jouer sur une autre sono, car je viens de Bamako et je sais qu’il n’y a pas de bonne sono actuellement ici », a confié l’artiste ivoirien de 49 ans .

D’après Rfi qui a révélé l’information, » les organisateurs lui réclament alors un dédommagement de 10 millions de FCFA. L’artiste refuse, l’affaire s’envenime et se politise au point que c’est le président Amadou Toumani Touré qui intervient pour y mettre un terme « .

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *