Guinée: enfin une justice pour les victimes du 28 Septembre 2009

Guinée: enfin une justice pour les victimes du 28 Septembre 2009

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 75

Les victimes du massacre du 28 septembre 2009 au stade de Conakry, la capitale guinéenne, auront enfin gain de cause en matière de justice.

Bien que les centaines de victimes rescapées n’ont pas encore depuis près de huit ans des suivies psychologiques ou accompagnement financières, les enquêtes en cours donneront lieu à un procès.

« L’instruction judiciaire touche à sa fin. Nous avions exigé, au nom des 450 victimes que nous représentons, une clôture symbolique [de l’enquête] pour le 28 septembre 2017, mais nous avons eu l’assurance du ministre de la justice que cette clôture interviendra au 31 octobre 2017 au plus tard », se réjouit au micro de nos confrères de France 24, lFlorent Geel, le responsable du bureau Afrique de la Fédération internationale de droits de l’Homme (FIDH), qui s’est portée partie civile.

Il ajouta que ‘’Les choses ont énormément changé et le nouveau ministre de la justice a promis faire de son mieux pour qu’un procès ait lieu’’.

Les quatorze personnes inculpées sont majoritaires des membres du régime politique datant parmi lesquels figure l’ancien président Dadis Camara.

Pour mémoire, en 2009, des milliers de partisans du Forum des forces vives de Guinée, à un meeting politique pacifique au stade du 28-Septembre, dénonçaientt la promesse non tenue du président de transition Moussa Dadis Camara, qui devait organiser des élections dans cette année-là, sans s’y présenter, après le putsch militaire de décembre 2008.

Le meeting suivait son cours quand des soldats de la garde présidentielle après avoir condamné les accès au stade, y sont entrés et ont tiré des des gaz lacrymogènes, des tirs à balles réelles, des bastonnades faisant ainsi des centaines de morts, de blessés et de femmes violées.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS:
Aller à la barre d’outils