Congo: 2 amants collés, le mari cocu exige 2,5 millions pour les séparer

Amants collés

Amants collésPour une femme mariée, c’est à la fois répugnant et humiliant d’être au centre d’une affaire aussi scandaleuse au Congo Brazzaville.

Une femme et mère au foyer, que l’on retrouve dans un hôtel avec un autre homme, c’est monnaie courante en cette génération perverse.

Mais toute nue, et collée à son amant dans le lit, cela dépasse l’entendement humain même s’il faut noter que le phénomène prend de plus en plus d’ampleur en Afrique, connue pour ses mystères.

Eh bien, c’est le fait insolite qui s’est récemment produit dans un complexe hôtelier sis au quartier Mont Kamba à Pointe-Noire.

Alerté par les cris d’un couple qui venait de prendre une chambre pour un petit repos, le réceptionniste de l’hôtel était surpris de voir les deux tourtereaux dans une position indescriptible: tous deux nus et collés.

Après moult tentatives, les deux occupants de la chambre n’ont pu être séparés l’un de l’autre. Un pasteur appelé discrètement à la rescousse, n’a pu opérer de miracle, tant espéré.

Peine perdue, la femme demande au réceptionniste de joindre par téléphone son époux, qui se trouvait à Brazzaville en train d’assister à une veillée mortuaire.

Joint au téléphone, l’époux a parlé dans un premier temps à sa femme « infidèle » tout en prenant soin de retracer leur parcours et fait savoir à son épouse qu’il regrettait amèrement son infidélité.

Le mari cocu demande ensuite de parler à l’amant à qui, il a dit clairement: « Mon frère, je n’ai aucun problème contre toi… Donnes juste 2,5 millions de CFA et ton problème sera résolu à la minute ».

La somme aussitôt réunie par la famille de l’amant, un Sénégalais, les deux infidèles ont pu se séparer et quitter discrètement les lieux grâce au réceptionniste qui a su gérer la situation.

Juste après, le cocu a demandé à sa sœur de gérer le départ de son infidèle d’épouse de la maison sans alerter la famille, et de prendre soins des ses deux enfants en attendant son retour.

Image: Photo d’illustration 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *