A la Une, Pays, Politique

Zimbabwe: le grand ménage de Robert Mugabe !

mugabeComme on le dit souvent, un malheur n’arrive jamais seul. Entrer dans le collimateur de la première dame zimbabwéenne, Grace Mugabe, réputée ces derniers temps pour ses excès de colère, le vice président n’est pas au bout de ses peines.

Le président Robert Mugabe a effectué un remaniement ministérielle évinçant ainsi de son poste, son vice-président, Emmerson Mnangagwa, jusqu’alors ministre de la Justice et favori supposé à la succession de l’actuel président.

En plus du ministre de la justice, le ministre des Finances Patrick Chinamasa, chargé de relancer l’économie du pays, a été remplacé par le ministre de l’Intérieur Ignatius Chombo.

Grace Mugabe aurait-elle murmuré aux oreilles de son mari pour ce remaniement ? Accusé de tentative d’empoisonnement sur la personne du vice président, ça ne serait qu’une belle revanche, affirme certains observateurs de la scène politique zimbabwéen.

Dans un contexte de rivalité à la succession de Robert Mugabe qui jusqu’ici ne s’est pas prononcé sur la possibilité de briguer un nouveau mandat, tout est possible.

Le seul point positif pour Emmerson Mnangagwa est qu’il garde encore son titre de vice-résident.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *